Le Monde de Toril Index du Forum Le Monde de Toril
Le forum des Royaumes Oubliés
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La guerre de Bregan D'aerthe
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Monde de Toril Index du Forum -> Les Chroniques Oubliées
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Dim Juin 08, 2008 6:27 pm    Sujet du message: La guerre de Bregan D'aerthe Répondre en citant

En entrant dans Menzoberranzan, Dinin regarda dans un premier temps Narbondel. La lumière avait atteint le haut de la colonne de pierre, la journée touchait à sa fin. Gromph Baenre, l'archimage de Menzoberranzan, viendrait bientôt allumer le bas de Narbondel, signalant le début d'une nouvelle journée. En vision infrarouge, l'émanation de chaleur de Narbondel, plus ou moins en hauteur, signalait l'heure. Combien de temps Dinin était-il parti ? Il se souvenait avoir quitté Menzoberranzan en milieu de journée, mais combien de cycles de Narbondel s'étaient écoulés ? Il avait peut-être passé une dizaine* entière en dehors de la ville. Ce qu'il avait appris était cependant crucial pour Jarlaxle. Jarlaxle..... quel être à part ! Chef et créateur de l'organisation de mercenaires Bregan D'aerthe, Jarlalxe évoluait d'intrigues en intrigues dans un milieux où le sexe opposé était maître. Si les Mères-Matrones de Menzoberranzan ne l'avaient pas tué, c'était pour son utilité. La maison Baenre elle-même faisait appel à ses services. Quand la maison Do'Urden fut détruite, Jarlaxle engagea Dinin, le fils de Matrone Malice, dans Bregan D'aerthe. Depuis, l'ex-noble était un mercenaire. Le regard de Dinin se porta ensuite sur Tier-Brèche, une grotte s'ouvrant sur Menzoberranzan, dans laquelle était construite l'Académie. Entre les trois édifices de l'Académie, Dinin regarda Melee-Magthere, l'école de Combat. Il avait été professeur à Melee-Magthere, faisant honneur à sa maison. Quand son frère Drizzt, un vrai prodige, était entré à Melee-Magthere, Dinin avait pu se montrer très fier et arrogant. Mais depuis la chute de sa maison, le poste de professeur à Melee-Magthere n'était plus qu'un souvenir pour Dinin. Il regarda ensuite vaguement Sorcere, l'école de sorcellerie et Arach-Tinilith, l'école des prêtresses de Lloth. La voix de Rai'gy le tira de sa rêverie. Le lieutenant de Jarlaxle, un mage de Ched Nasad ( la ville drow la plus proche de Menzoberranzan géographiquement parlant ), ne le portait pas dans son coeur. Dinin se tenait le plus souvent à l'écart du puissant Rai'gy.
- Jarlaxle voulait que j'attende ton retour. Il voulait que tu fasses ton rapport le plus tôt possible.
Menteur, pensa Dinin, c'est surtout toi, sale conspirateur, qui ne veux pas me laisser de répit. Mais, face à Rai'gy, il s'abstint de dire le fond de sa pensée : face à Rai'gy, il est bon de savoir se taire.

Il suivit Rai'gy jusqu'au repaire de Jarlalxe. Rai'gy s'arrêta devant la paroi de la caverne. La roche opaque, qui semblait solide, était en fait
inconsistante. Dinin la traversa et pénétra dans le beau bureau de Jarlaxle. Calé dans son fauteuil, Jarlalxe jouait avec un poignard. Quand Dinin se présenta devant lui, il leva la tête, tout sourire.
- Comment vas-tu mon Khal'abbil ? Pas trop fatigué ?
C'était du Jaralxe tout craché. Il avait pris l'habitude d'appeler Dinin cher ami. Alors que Dinin s'apprêtait à faire un important rapport, Jarlaxle faisait preuve de commodité.
- Bien. Veux-tu entendre mon rapport ?
- Bien sûr, mon khal'abbil.
- On est à deux doigts d'entrer en guerre. Ces gobelins se regroupent par milliers dans les cavernes d'Ombre-Terre. Ils sont sur le pied de guerre. J'en ai capturé un et je l'ai interrogé. Ils comptent effectivement s'attaquer à Bregan D'aerthe, pour des raisons qui me sont inconnues. Le problème, c'est que j'ai dû l'exécuter car il était trop bruyant.
- Dans ce cas, écoutes mon histoire...


* Dans les Royaumes Oubliés, les semaines ( aussi appelées dizaines ) se composent de dix jours au lieu de sept.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
mimisis
Défenseur


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 171

MessagePosté le: Dim Juin 08, 2008 7:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quel plaisir de retrouver Jarlaxe et Bregan D'aerthe dans une nouvelle aventure.

Mais que peuvent bien vouloir des gobelins à Jarlaxe ?
Je me doute que les gobelins non pas décider par eux même d'attaquer Bregan D'aerthe alors qui manipule les pauvres gobelins, qui vont se faire massacrer par les drows, et quel est son réel objectif ?

Pour le savoir il va falloir attendre la suite, vivement la suite donc
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dr Brains
Disciple d'Alaundo
Disciple d'Alaundo


Inscrit le: 25 Mar 2008
Messages: 782
Localisation: Chassé de Château-Suif par un nain teigneux. Fourbit déjà sa vengeance qui sera rapide et brutale...

MessagePosté le: Dim Juin 08, 2008 7:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est carrément mieux, au niveau des descriptions !
Là je vois le film !
C'est une très bonne introduction...

Donc ça se passe entre Terre Promise et les revenants du fond du gouffre, si Dinin est présent.
Ce qui signifie qu'on ne verra pas Kimmuriel (qui est "embauché seulement lors de la destruction de sa maison, dans les compagnons du renouveau).
Ou du moins, il ne sera pas un agent de Jarlaxle mais un membre de sa maison...
Dommage, je l'aime bien...

Pourquoi les gobelins s'attaqueraient à Bregan D'Aerte ?
Mais parce que quelqu'un le leur a ordonné !
Quand à savoir qui...
_________________
Il existe deux choses qui sont infinies : l'Univers et la connerie humaine.
Mais pour l'Univers, je ne suis pas tout à fait sûr...

Albert Einstein
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Lun Juin 09, 2008 6:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Justement, comme j'aime bien Kimmuriel, je compte l'introduire dans l'histoire ( en tant que fils de la maison Oblodra ). En fait, l'histoire peut commencer avant Terre Promise ( je crois qu'une bonne centaine de jours se sont écoulés entre la fin de Terre d'Exil et le début de Terre Promise ) mais il est vrai que l'histoire si situe à peu près là.

Sinon, pour les gobelins, Jarlaxle va croire au début que c'est leur propre initiative mais il va se rendre compte que la vérité est toute autre.
_________________
Lanwar, apprenti magicien profane... drow...

La lumière n'est pas toujours préférable aux ténèbres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Dr Brains
Disciple d'Alaundo
Disciple d'Alaundo


Inscrit le: 25 Mar 2008
Messages: 782
Localisation: Chassé de Château-Suif par un nain teigneux. Fourbit déjà sa vengeance qui sera rapide et brutale...

MessagePosté le: Lun Juin 09, 2008 6:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Par rapport à Dinin, le début de l'histoire se passerait entre la destruction de la maison Do'Urden, après laquelle Jarlaxle le recrute, et avant le "petit" problème qu'il a eu avec sa soeur Vierna, dans les revenants du fond du gouffre (où il n'est plus le même).
D'ailleurs, peut-être va-t-on la voir, elle aussi...

Je doute que quelqu'un d'aussi malin que Jarlaxle croie que les gobelins attaquent de leur propre initiative. Il ignorerait la véritable raison, mais ne serait pas dupe. Les gobelins obéissent forcément à quelqu'un...


Pour ce qui est d'introduire Kimmuriel, c'est une bonne nouvelle, mais il faudrait tenir compte de ce qui s'est passé entre eux (qui a rapport avec le nom de famille de Jarlaxle, révélé à la fin des Ailes Noires de la Mort, et l'explication de cela, dans les deux romans suivants)

Attention, méga-spoiler !!!
spoil SPOIL :


Evidement, tu n'es pas obligé d'aller dans le détail (pour ne pas spoiler), mais tu devrais en tenir compte, pour leur relation...
_________________
Il existe deux choses qui sont infinies : l'Univers et la connerie humaine.
Mais pour l'Univers, je ne suis pas tout à fait sûr...

Albert Einstein
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Lun Juin 09, 2008 6:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

- Autrefois, commenca Jarlaxle, Bregan D'aerthe passa un " contrat " avec une tribu de gobelin. Nous étions en proie à une lutte intestine qui menaçait de provoquer la fin de Bregan D'aerthe. J'ai alors entendu parler d'une tribu de gobelins qui menait une guerre contre une tribu orc. J'ai rencontré le chef, seul à seul, de peur que mes partisans ne le soient justement pas et j'ai proposé au chef de s'allier avec ma moitié de Bregan D'aerthe en échange de ma promesse de l'aider à éradiquer les orcs. Intimidé par mes origines, le gobelin n'hésita pas longtemps et me donna son accord. Grâce à l'ingénieux Rai'gy, tout juste recruté au sein de Bregan D'aerthe, nous avons fait croire à la partie adverse que nous partions en expédition dans le but de chercher des renforts. Mes opposants m'ont alors tendu un piège, mais au lieu de nous présenter à la sortie de Menzoberranzan, nous sommes allés les attendre dans leur repaire, laissé presque sans surveillance. Ils sont rentrés au bercail et la tribu de gobelins leur tomba dessus. Mes ennemis prirent cependant l'avantage, plutôt rapidement d'ailleurs, et c'est à ce moment que nous sommes intervenus. Nous les avons pris par derrière. Ils ne pouvaient ni fuir, ni se regrouper dans leur repaire infesté de gobelins. Toutefois, leur chef et un petit groupe de soldats réintégrèrent leur repaire et s'y barricadèrent. Mais, c'était sans compter sur les pièges que j'avais installé au préalable.
Le récit de Jarlaxle était crédible, mais quelque chose ne collait pas.
- Comment se fait-il que la présence d'une tribu entière de gobelins ne soit pas arrivée à leurs oreilles. ( Jarlaxle faillit éclater de rire en pensant à l'ironie de sa réponse ).
- A cette époque, la maison DeVir, que tu dois connaitre ( Dinin rougit ), menait une politique de recrutement et des gobelins arrivaient par dizaines dans la cité. En dispersant la tribu en deux groupes, je n'ai pas attiré les soupçons. Le côté ironique de la chose, c'est qu'un DeVir, de rang inférieur mais un DeVir quand même, était un des plus fidèles partisans du chef de la partie adverse. Ce jeune noble avait quitté sa maison car sa cousine projetait de le tuer. Mon explication te satisfait-elle mon Khal'abbil ?
Dinin répondit par l'affirmative. Il était assez gêné de l'allusion à la famille DeVir. En effet, le soir où la famille Do'Urden avait exterminé la maison DeVir, Dinin, qui avait participé à cette attaque, avait tué son frère aîné Nalfein. Lloth ayant eu son sacrifice, Matrone Malice n'avait pas sacrifié Drizzt, son fils tout juste né. Drizzt... c'était à cause de ce traitre que Dinin en était là. Mais Dinin n'était pas pressé de retrouver Drizzt pour lui faire payer. Il était prêt à mourir juste pour éviter de combattre son frère... quel paradoxe.
- C'est d'ailleurs, ajouta Jarlaxle, suiteà cet évènement que Rai'gy commença son ascension au sein de Bregan D'aerthe.
Un jour, Rai'gy voudra te poignarder dans le dos, pensa Dinin, mais il s'abstint de le dire. Jarlaxle s'attendait presque à tout, de toutes façons.
- Pourquoi les gobelins veulent-ils s'attaquer à Bregan D'aerthe ? On n'a pas tenu notre promesse ?
- Si, en somme. Disons juste que nous avons pour l'occasion exécuté quelques gobelins. Je ne suis pas responsable, rassure-toi. Mais les mercenaires sont si intenables... Le chef a dû attendre d'avoir une assez bonne armée avant de préparer un plan d'attaque.
- Qu'allons nous faire alors ?
- Je vais t'en demander plus sur l'organisation des gobelins et ensuite, je vais rapidement envoyer nos soldats là où il le faut. Alors, qu'as-tu à dire sur les gobelins ? Où se trouvent-ils ? Quel est leur nombre ? Quelles sont leurs armes ?
- Dans un premier temps, je dois t'informer que les gobelins se trouvent dans plusieurs grottes, tout autour de Menzoberranzan. Ils sont éparpillés et je ne peux pas te dire s'il y en a plus au nord, au sud, à l'est ou à l'ouest. Je ne peux pas te dire combien ils sont. Le temps que je déniche toutes leurs cachettes, j'étais déjà à bout. Ombreterre est vraiment un lieu hostile. Je sais en tout cas qu'ils sont plus nombreux que nous, et la différence est flagrante. En ce qui concerne leurs armes, elles ne sont pas sophistiquées. Des gourdins, des masses d'armes, des haches et des épées ébréchées.
- Bon... c'est un début. Convoque Rai'gy et tiens lui les même propos qu'à moi. Je vais rendre visite à un ami de longue date.
Sur ce, Jarlaxle sortit de son bureau, laissant Dinin avec ses questions. Il se dit que finalement, se poser des questions ne servirait de rien avec quelqu'un comme Jarlaxle. Un maître de l'intrigue.


Dernière édition par Lanwar le Lun Juin 09, 2008 8:03 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Dr Brains
Disciple d'Alaundo
Disciple d'Alaundo


Inscrit le: 25 Mar 2008
Messages: 782
Localisation: Chassé de Château-Suif par un nain teigneux. Fourbit déjà sa vengeance qui sera rapide et brutale...

MessagePosté le: Lun Juin 09, 2008 6:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un truc me chiffonne :
Ray'gi qui commence son ascencion.

M'est d'avis que vu ses pouvoirs, il est devenu lieutenant de Jarlaxle dès son recrutement. Il n'a pas eu à grimper dans la hierarchie, je pense...
_________________
Il existe deux choses qui sont infinies : l'Univers et la connerie humaine.
Mais pour l'Univers, je ne suis pas tout à fait sûr...

Albert Einstein
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Lun Juin 09, 2008 7:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est bien avec tes questions, c'est que j'ai l'occasion de répondre aux questions que les lecteurs peuvent se poser.

Donc, par rapport à Rai'gy, Jarlaxle ne voulait pas précipiter son ascension car c'est quelqu'un de très..... entreprenant disons. Non, plus sérieusement, Rai'gy est un amibtieux ( on l'a vu dans Les Ailes Noires de La Mort ) et il n'est pas judicieux de faire si vite monter une personne si avide de pouvoir dans la hiérarchie. Et Jarlaxle est judicieux.Suite à cette guerre, Jarlaxle s'est rendu compte que Rai'gy pouvait devenir un bon lieutenant. Et puis, après avoir mené une guerre aux côtés de Jarlaxle, ça doit calmer les agités.
_________________
Lanwar, apprenti magicien profane... drow...

La lumière n'est pas toujours préférable aux ténèbres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Mar Juin 10, 2008 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

- C'est plutôt maigre comme base. Tu n'as rien d'autre à nous apprendre ?
Rai'gy réfléchissait depuis plus d'un quart d'heure sur les renseignements fournis par Dinin. Dinin veilla à garder au fond de sa gorge ce qu'il voulait dire à Rai'gy. Là était le vrai problème de Bregan D'aerthe : il fallait se taire même en présence d'autres mâles. Finalement, Bregan D'aerthe était une miniaturisation de la société drow, et plus précisément de Menzoberranzan.
- Où se trouve Jarlaxle ?
- Je n'en sais rien, répondit-il. Mais, je pense qu'il ne faut pas commencer à donner des directives en son absence.
Le sorcier le regarda comme s'il venait d'énoncer le truisme de l'année.
- Quoi que tu en penses, je suis ,en l'absence de Jarlaxle, plus apte à commander que toi. Je peux donc organiser nos troupes comme bon me semble. Mais ce n'est pas le cas, ajouta-t-il avec un sourire forcé.
- Comme tu le dis si bien, ce n'est pas à moi d'approuver ce que tu viens de dire, mais à quelqu'un apte à décider.... comme Jarlaxle par exemple.
Si le sorcier l'avait pu sans être puni par Jarlaxle, il aurait arraché la langue de l'impertinent, et Dinin le savait. Rai'gy se contenta de serrer les dents et de congédier Dinin d'un regard. Celui-ci quitta la pièce, l'air d'être secrètement satisfait. En fait, il ne se gênait pas à montrer sa satisfaction à Rai'gy. Il jouait avec le feu. A la limite, dans Bregan D'aerthe, ça ne raccourcirait sa vie que de quelques heures.

Un portail magique s'ouvrit en plein milieu de l'assemblée de mercenaires. Ils s'étaient réunis pour parler de la découverte de Dinin, l'affaire s'étant ébruitée. Jarlaxle sortit du portail aux côtés d'un autre drow, qui ne faisait pas partie de Bregan D'aerthe.
- Je vous présente Kimmuriel, fils de la maison Oblodra.
Kimmuriel hocha la tête en guise d'affirmation. Dinin connaissait la maison Oblodra. C'était une famille de thaumaturges. Ils utilisait leurs pouvoirs psychiques pour se battre. Rai'gy parut intéressé. Il était logique qu'un thaumaturge ayant ce genre de pouvoirs le complète à merveille. A Melee-Magthere, il était très rares de voir un Oblodra en tant qu'élève. Les Oblodra étaient plutôt du genre à aller à Sorcere, pour perfectionner leurs dons. Dinin trouvait toutefois cela absurde : ils ont des pouvoirs magiques, pourquoi ne pas y ajouter la maîtrise des armes ? Mais là n'était pas la question. Pour que Jarlaxle fasse appel à un noble qui ne faisait pas partie de Bregan D'aerthe, c'est qu'il se souciait sérieusement de l'avenir. En plus, Kimmuriel émanait le talent.
- Rai'gy, ordonna Jarlaxle, commence à faire un plan d'attaque avec Kimmuriel. Ne vous occupez pas des soldats : concentrez vous sur le rôle des mages durant la guerre. Avec Dinin, je vais tenter d'organiser le mieux nos soldats. Nous essayerons de faire correspondre nos plans une fois que ce sera fini. Dinin, suit moi dans mon bureau.

Jarlaxle s'installa sur un canapé, devant une table basse. Sur la table étaient disposé un plan des alentours de Menzoberranzan ainsi que des pions à l'effigie de drows ainsi que des pions, plus nombreux, à l'effigie d'orcs, de gobelins et de svirfneblins.
- Les pions qui ne représentent pas les drows sont les gobelins. J'avais quelques pions de chaques races avec lesquelles les drows peuvent entrer en guerre.
Dinin plaça approximativement les pions " ennemis " sur la carte. Il ne connaissait ni l'endroit exact ni les proportions. Il fit du mieux qu'il put. Jarlaxle essaya plusieurs combinaisons, en silence.
- Il pourrait être à la tête de Bregan D'aerthe, déclara-t-il enfin.
- De qui parles-tu ?
- De Kimmuriel. Je le connais. Il lui suffirait de s'allier avec quelqu'un d'aussi puisant que Rai'gy pour pouvoir réussir un coup d'état. Bien qu'avec Rai'gy, je ne suis pas sûr que Kimmuriel prennent la tête de Bregan D'aerthe.
- Tu n'as pas confiance en Rai'gy ?
- Si j'avais une réelle confiance en qui que ce soit, est-ce que j'en serais là ?
- Tu n'as donc pas confiance en Rai'gy ?
- Ne prend pas ce ton, mon khal'abbil. Ca fait deux fois que tu dis une affirmation déguisée en question.
- Tu es perspicace.


Dernière édition par Lanwar le Lun Juin 23, 2008 11:11 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Mer Juin 11, 2008 1:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Norinh, Dinin, Kwen et Sarask. Voilà l'équipe qui prendrait la tête des opérations au sud de Menzoberranzan. Norinh était un aussi bon bretteur que Dinin. Son seul problème, c'était sa démence. Il voulait tuer n'importe qui, n'importe quand, sur un coup de tête. Il maniait une épée à deux mains et portait, au lieu d'une fine cotte de mailles, une lourde armure de mithril volée à des Duergars *. Kwen, une prêtresse de Lloth, était la plus sage du groupe. Cette roturière avait échappé de peu à la chute de sa maison. Jarlaxle l'avait en effet enrôlé dans Bregan D'aerthe, conscient du talent de cette drow docile. Prudente, elle était entièrement soumise à ses supérieurs au sein de l'organisation. Sarask inspirait une crainte démesurée à Dinin. Ce sorcier était plus vil que Rai'gy. Il avait grandi sur le plateau de Qu'ellarz'orl en tant que serviteur de la maison Baenre. En échange de l'aide de Bregan D'aerthe, la Mère-Matrone de la première maison l'avait donné à Jarlaxle. Pas étonnant d'ailleurs : malgré son talent, il était incontrôlable, bref : une gêne pour la maison Baenre. Jarlaxle lui trouvait cependant une certaine utilité. Le sorcier était sourtout là pour montrer à Kwen qu'elle ne contrôlait pas l'équipe.
Le groupe était posté devant l'entrée d'un large tunnel. Les vingt autres soldats étaient restés en retrait, attendant les ordres de Kwen. Accompagné de Norinh, Dinin s'aventura dans la grotte. Trois vingtaines de gobelins étaient présentes. Dinin fit signe à Norinh d'aller prévenir Kwen. Sarask arriva à son tour, prêt à en découdre. Il lança l'attaque en envoyant cinq boules de feu. Les gobelins se jetèrent à terre et le temps qu'ils s'organisent, le reste des soldats drows était arrivé. Kwen lança un regard lourd de reproches à Dinin. Celui-ci désigna Sarask d'un signe de tête, lui indiquant que c'était lui qui avait lancé l'offensive trop tôt. Kwen incanta tandis que Dinin et Norinh se jetèrent dans la bataille. Les gobelins, de piètres bretteurs en combat singulier, ne posèrent pas de réels problèmes une fois que les globes de ténèbres des drows les eurent enveloppés. Un jet d'électricité fendit l'air, frappant trois gobelins. Ils se convulsèrent sur le sol et leurs congénères, quand ils les touchèrent, furent pris du même mal. Une dizaine de gobelins dut périr avant qu'ils ne comprennent le fonctionnement du sortilège. Dinin reçut un violent coup de gourdin à la tempe et s'effondra sur le sol. Il sentit la chaleur d'une boule de feu éclatant au contact d'un gobelin. Sarask l'aida à se relever mais il tomba raide mort entre les bras de Dinin, le crâne fendu par un coup de hache. Dinin laissa tomber son cadavre et se fendit, tuant le gobelin à la hache. Cinq des humanoïdes jaunes encerclèrent Dinin. Son mal de tête le plongeait dans une sorte de brumes, et tuer ces gobelins devint une tâche ardue. Il s'en sortit cependant avec juste une égratignure à l'épaule. Un vent rouge balaya ses nouveaux assaillants, qu'il n'aurait pas tué avec juste pour blessure une égratignure. Il leva la tête et vit Kwen, lévitant à une dizaine de mètres au-dessus du sol, qui lançait une série de sort en tout genre en lisant à voie haute son parchemin. Se croyant hors de danger le temps que les gobelins sortent de l'inconscience, Dinin abaissa sa garde pour faire le point sur la situation. Une masse d'armes s'abattit sur son crâne et son propriétaire le laissa pour mort, étendu par terre.


Dinin se réveilla. Il n'avait plus les idées très claires. Le brouhaha de la bataille n'était plus qu'un lourd silence. Il regarda autour de lui, les yeux brûlant. Il vit étendus par terre des cadavres de gobelins et de drows. Il se releva tant bien que mal et s'assura qu'aucun gobelin ne s'apprêtait à le prendre par derrière. Il chercha son épée et la trouva enfoncée dans la cage thoracique d'un gobelin. Il l'en retira et s'apprêta à la ranger dans son fourreau quand il sentit une présence derrière son dos. Il laissa l'assaillant approcher, doucement, presque sans faire de bruit. Au dernier moment il se retourna et pourfendit son adversaire. Au lieu de voir un gobelin particulièrement silencieux tomber par terre, il vit le cadavre encore chaud de Norinh. Il se félicita d'avoir éliminé une telle menace pour sa survie au sein de Bregan D'aerthe. Piquant avec son épée des cadavres de gobelins à loisir, Dinin sortit de la grotte et se dirigea vers le repaire de Bregan D'aerthe. Il croisa alors Kwen, qui discutait avec Jarlaxle. Elle ouvrit des yeux ronds en le voyant arriver.
- Dinin ! Je ne t'ai pas vu parmi les survivants. J'ai cru que tu étais décédé !
- Quand je te disais que Dinin ne se laissera pas mourir si facilement que ça ! Tu ne me croyais pas ! Dis-moi, mon khal'abbil, aurais-tu des renseignements à nous fournir concernant Norinh et Sarask ?
- Sarask est mort, ainsi que Norinh. Leurs cadavres sont dans la grotte.
- Je n'irais pas vérifier ( Dinin fut soulagé ), mais dis-moi, où étais tu pendant tout ce temps ? Ca fait trois heures que Kwen et les survivants de votre mission sont rentrés.
- J'étais évanoui et je me suis réveillé au milieu d'un amoncellement de cadavre.
- Je vois..... tout cela n'a plus d'importance ! Toutes les batailles se sont terminées par un franc succès. Kimmuriel est rentré dans sa demeure et Rai'gy recense les survivants. Enfin, je crois plutôt qu'il recense les morts : ce sera beaucoup plus rapide vu le peu de drows qui sont morts durant cette guerre. Il est quand même regrettable d'avoir perdu des éléments comme Sarask ou même Norinh ( il fit à Dinin un clin d'œil qui échappa à Kwen ). Mais, je ne vais pas me plaindre : nous avons évité de lourdes pertes en allant nous mêmes à la rencontre des gobelins. Kwen, conduis Dinin dans la salle de repos.
Il s'agissait là d'une salle réservée aux chefs de batailles. Un buffet, ou plutôt ce qu'il en restait, était à la disposition des quelques chefs encore présents. Dinin s'installa sur un canapé, dans une pièce à côté de la salle. Il examina Kwen. Une blessure pas tout à fait cicatrisée courait le long de sa cuisse. Sa main gauche pendait lamentablement, comme si elle était désarticulée ; plusieurs estafilades l'ornaient. Dinin aperçu une lueur bleue dans les yeux rouges de la prêtresse. Elle bondit sur lui et tenta de l'étrangler. Dinin, suffoquant, parvint à saisir un poignard posé sur une table basse et le planta dans le dos de Kwen. Elle ne broncha pas et continua à l'étrangler. Il sentait son sang bouillonnant ruisseler sur ses doigts. Faisant appel à toute la force qui lui restait, Dinin projeta la prêtresse affablie contre le mur. Elle tomba par terre, au milieu des débris de verre du miroir accroché au mur. Un bout de verre était planté dans sa tête. Du sang mélangé à de la salive s'écoula lentement de sa bouche. Dinin s'approcha d'elle pour s'assurer de sa mort et ramassa un bout de verre. Il examina les marques de strangulation sur son cou. Elles étaient bien visibles ; il allait pouvoir se justifier correctement devant Jarlaxle.


* Nains gris
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Jeu Juin 12, 2008 11:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Petite parenthèse pour ceux qui ne connaissent pas très bien Bregan D'aerthe ( voire pas du tout ), et les autres lecteurs :

- Excepté Jarlaxle, Kimmuriel, Rai'gy et Dinin, les personnages de cette chronique sont issus de mon imagination. Les mercenaires de Bregan D'aerthe sont donc des drows que l'on ne trouve dans aucun livre.

- Cette histoire n'est pas un fait réel : cette partie de l'histoire de Bregan D'aerthe n'a rien d'officielle.

- Quand Jarlaxle dit que...
spoil SPOIL :


- La partie où j'explique l'ascension de Rai'gy n'est pas non plus officielle, tout comme le reste de l'histoire que Jarlaxle raconte à Dinin.

- Rai'gy est vraiment lieutenant de Jarlaxle.

- Ces éléments sont, dans la mesure du possible, possibles. Si cependant vous remarquez une incohérence concernant la vraie histoire de Bregan D'aerthe, dites le au plus vite ( ce qui m'évitera de continuer la chronique en incluant la faute dans l'histoire ).

- De peur de faire une incohérence avec l'histoire des familles nobiliaires de Menzoberranzan, j'inventerai le plus souvent les maisons que je citerai.

- La maison Baenre ainsi que la maison Oblodra existent.

- Si je cite des serviteurs de la maison Baenre, Oblodra, Barrisson Del'Armgo ou de toute autre maison qui existe, j'invente l'identité de ces serviteurs qui n'ont sûrement pas existé. Je peux aussi inventer l'existence de lointain(ne)s cousin(e)s.

- Vous êtes obstinés à connaitre l'histoire des R.O. si vous avez lu ce message jusqu'ici.
_________________
Lanwar, apprenti magicien profane... drow...

La lumière n'est pas toujours préférable aux ténèbres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Ven Juin 13, 2008 11:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Rai'gy pénétra dans la pièce circulaire.
- Je suis formel, déclara-t-il, le cadavre de Kwen émane la magie. Une puissante magie s'échappe de ses organes. Il ne fait presque aucun doute que quelqu'un a pris le contrôle de son esprit.
- Quelqu'un...ou quelque chose...
C'était du Jarlaxle : poser une phrase énigmatique quand tout le monde se pose assez de questions.
- Il est probable également qu'un artefact la contrôle, mais cela m'étonnerait fort.
Juste par esprit de contradiction, Dinin aurait voulu se convaincre que c'était un artefact qui avait pris le contrôle de Kwen, pour contredire Rai'gy. Mais, même s'il n'était pas un expert en magie, il savait que Rai'gy avait sûrement raison, Kwen avait une maîtrise totale de son esprit et il était presque impossible qu'un simple objet puisse s'insinuer dans son esprit pour en prendre le contrôle.
- Comme vous le savez ,pour m'assurer de la " bienveillance " des chefs de troupes avant la guerre, j'ai demandé à Kimmuriel de sonder globalement votre esprit. Je vais donc lui demander son avis sur la résistance psychique de Kwen. Je vais ensuite lui demander qui ou quoi pouvait prendre le contrôle de son esprit.
Sur ce, Jarlaxle sortit par une porte de calcaire qui se confondait avec le mur. Dinin et Rai'gy restèrent seuls dans la pièce, étonnés de ne pas avoir remarqué la porte. Soudain, Rai'gy se leva.
- Je dois m'en aller.
- Des affaires importantes à régler ?
- Depuis quand dois-je me justifier devant les soldats.
Dinin Do'Urden lui aurait tranché la tête ou du moins aurait essayé ; Dinin de Bregan D'aerthe resta impassible. Il comprenait de plus en plus ce que ressentaient les roturiers, voire les esclaves orcs. L'ancien maitre de Melee-Magthere n'avait effectivement plus son mot à dire.

Une dague rasa l'oreille de Dinin
- Je suis soulagé. J'avais peur qu'en te laissant seul avec Rai'gy, tu perdes ton calme. Mais je constate que tu restes toujours aussi impassible et calme.
- Je savais que c'était toi.
- C'est ce qu'ils disent tous. J'ai parlé à Kimmuriel.
- Alors ?
- Alors quoi ?
- Le verdict ?
- Le verdict de qui ?
- Je te trouve très joueur aujourd'hui. Tu te ramollis.
- Jamais ! vu que tu es si impatient, je vais te dire son verdict. Il confirme que Kwen possédait une discipline mentale exceptionnelle. Lui même aurait eu du mal à pénétrer son esprit si elle l'avait voulu. Il ne pense pas qu'un artefact normal ait pu faire ça. Mais, à sa connaissance, il n'y a pas de Menzoberranyr, à part un Oblodra, qui aurait pu venir à bout de ses défenses mentales. Or, Kimmuriel peut presque m'assurer qu'aucun Oblodra se soit attaqué à un membre de Bregan D'aerthe.
Lui il aurait pu, se dit Dinin. Mais si Jarlaxle lui faisait confiance, se n'était pas sans raison.
- Toutefois, conclut Jarlaxle, il va faire des recherches et mener sa petite enquête. Il a cependant fait une suggestion intéressante et je partage son avis : les gobelins étaient trop bien organisés et il se pourrait qu'eux aussi obéissent aux ordres de quelqu'un ou de quelque chose. Dans ce cas-là, il paraitrait évident que l'on a affaire à quelque chose.
Dinin hocha la tête en signe d'approbation.
- Je vais te demander un service Dinin. Quelques petits guerriers se trouvent être pour certains tes anciens élèves. Tu pourrais te rapprocher d'eux et voir si leurs esprits sont eux aussi corrompus. Si tel est le cas, je pense que tu n'as pas à t'en faire pour ta survie.
- Donne moi une liste, mon khal'abbil.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Lanwar
Maître d'arme


Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 664
Localisation: A Menzoberranzan

MessagePosté le: Sam Juin 14, 2008 4:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dinin reconnu son visage arrogant. Drein était toujours aussi énervant qu'à Melee-Magthere. Il était cependant un très bon bretteur. Dinin l'avait remarqué durant sa première année, quand il s'était montré le meilleur de sa promotion. En dernière année, le petit insolent avait combattu Dinin et avait failli l'emporter, ce qui lui aurait évité de perdre une main. Dinin aurait sans doute pu éviter cet incident si Drein n'était pas un simple roturier. Il approcha et le salua.
- Ce qu'il est bon de revoir ses anciens élèves ! ( Drein frémit, il dissimula subrepticement son moignon sous son piwafwi ).
- Do'Urden.
- Ce n'est pas comme ça qu'ill faut m'appeler.
- Vous pouvez toujours crever si vous voulez être appelé " maitre Do'Urden ". Je ne suis plus votre élève et je vous ai dépassé.
- Je voulais juste que tu m'appelles Dinin. Mais, puisque tu te montres aussi violent, je vais te donner une correction.
Les trois compagnons de Drein se rapprochèrent de lui. Dinin fonça et, d'une roulade, passa dans le dos du premier crétin. Il se retourna prestement et arrêta sa lame à un pouce du coup du deuxième. Celui-ci se tétanisa et Dinin le poussa pour affronter le dernier " garde du corps " et pour ensuite passer au dessert... Le troisième déstabilisa Dinin par son étrange façon de se battre. Il maniait une masse d'armes et un poignard. De temps en autres, en fonction de la situation, il changeait les armes de main. Avec son épée, Dinin bloqua la masse d'armes mais le poignard s'enfonça dans son estomac. Il tomba à genoux et, feignant l'invalidita, invita son adversaire à baisser sa défense. Il lui trancha les jambes et le décapita, une fois sa tête à sa portée. Drein regarda son ancien maître, à genoux. Son sang s'écoulait comme jaillissant d'une fontaine. Il s'approcha de Dinin et lui prit la main gauche. Autrefois, pour faire honneur à son talent, Dinin lui avait coupé la main droite alors qu'il était gaucher. Dinin étant droitier, il aurait régler ses comptes en lui coupant la main gauche ; mais il ne put le faire. Son arrogance lui interdisait d'amputer l'objet de sa haine, tombé à terre sous les coups d'un autre. Drein était vraiment un drow différent des autres. Au lieu de s'en délecter, il aurait vécu avec la hantise de ne pas avoir vraiment eu la vengeance tant souhaitée. Pour rester digne tout de même, il donna une série de coups de pieds dans le ventre meurtri de Dinin.

Dinin se réveilla dans une couche sale, malodorante, dure. Son ventre était bandé, mais la douleur était bien présente. Il se félicita de s'être laissé poignarder. S'il avait combattu Drein, il aurait été force de le tuer pour ne pas perdre sa main ou la vie. Il n'aurait pas non plus voulu lui couper sa dernière main, le résultait aurait été le même que s'il l'avait tué : Bregan D'aerthe aurait perdu un bon soldat. Il se gratta, sa peau faisant une réaction à la saleté de la couche. Il vit, posé contre le mur d'en face, l'épée de Drein. Il examina attentivement la poignée et fut impressionné. Il s'agissait là d'une arme venant de Ched Nasad, une arme légendaire. Cette épée se nommait Brag, l'illlusionniste. Les pouvoirs de sa lame étaient inconnus mais présumés très puissant. La garde d'obsidienne représentait un dragon. La fusée était le corps du dragon ainsi que sa tête ; les quillons représentaient la queue de la bête, pliée au quillon de droite, se terminant au quillon de gauche *. Dinin se leva, provocant de vives douleurs dans son estomac. Il ramassa son épée, qui trainait à même le sol. Il aurait dû lui couper les deux mains à cet irrespectueux. Il admira la poignée de sa propre épée. Sur le pommeau était gravé le symbole de la maison Do'Urden : une araignée qui tenait une arme avec chacune de ses huit pattes, huit armes en tout. Drein pénétra dans la pièce.
- Ne tente rien : je ne suis pas rétabli.
- Tu es lent...
- Je ne suis pas venu à ta rencontre pour me battre, mais pour te parler.
- Je le sais, sinon tu m'aurais tué au lieu de te laisser poignarder.
- Te tuer ?
- Tu aurais essayé.
- Et j'y serai arrivé.
Drein pria Lloth pour qu'elle lui donne la force de se contrôler. Dinin rangea son épée et s'en fut, laissant Drein ruminer sa colère. Il s'arrêta sur le palier.
- Quand je reviendrai, soit plus disposé à parler. Car si tu veux te battre, je me ferai une joie de m'occuper de l'autre main.
Drein enregistra le message. Dinin disait vrai. Peut-être même tenterait-il de le circoncire. Il se tiendrait à carreau.


* les quillons sont de droite / gauche selon l'angle de vue de Dinin.


Dernière édition par Lanwar le Dim Juin 15, 2008 12:35 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Dr Brains
Disciple d'Alaundo
Disciple d'Alaundo


Inscrit le: 25 Mar 2008
Messages: 782
Localisation: Chassé de Château-Suif par un nain teigneux. Fourbit déjà sa vengeance qui sera rapide et brutale...

MessagePosté le: Sam Juin 14, 2008 7:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu écris à une vitesse qui me laisse pantois !
Quatre posts en une semaine !

J'ai pas encore tout lu, mais je te ferais une critique quand j'aurais le temps.
_________________
Il existe deux choses qui sont infinies : l'Univers et la connerie humaine.
Mais pour l'Univers, je ne suis pas tout à fait sûr...

Albert Einstein
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Morcar
Ao


Inscrit le: 06 Aoû 2004
Messages: 6605
Localisation: Vannes

MessagePosté le: Sam Juin 14, 2008 8:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est ça quand on est inspiré Very Happy
Personnellement, soit j'essaye de me lancer et ça ne marche pas, et alors autant arrêter tout de suite car en me forçant je ne fais rien de bon, soit ça vient tout seul et je ne m'arrête pas pendant un bon moment.

Pour ma Chronique, par exemple, j'ai pas mal enchaîné les messages.
Le pire, c'est que depuis le début j'ai toute l'histoire en tête (et elle ne l'a pas quitté depuis le temps Surprised) mais il faut romancer tout ça.
Et comme je me suis lancé dans la Légende de L'anneau de fournaise...

Mais je reprendrai ma Chronique, c'est certains.
C'est comme une "fanfiction" (comme on appelle ça) que j'avais fini par créer avec la série "La caméléon" sur un forum. J'ai commencé ça en 2004, en sachant très bien quelle serait la fin de l'histoire. J'en ai écrit des dizaines de pages Word, qui sont sur un forum, mais je n'ai toujours pas écrit la fin.
Pourtant, je l'ai toujours en tête, celle-là aussi Very Happy

Mais c'est vrai que lanwar publie vite. Tellement vite que je n'ai pas encore pris le temps de tout lire Surprised Embarassed
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Monde de Toril Index du Forum -> Les Chroniques Oubliées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com