Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Auteur : J. Robert King

Traducteur : Michèle Pèce

Numéro : Diamant - 6

Titre original : Conspirancy

Résumé :

      Quand les paladins et les mercenaires se rencontrent au terme d'aventures meurtrières pour les uns et les autres, une question délicate se pose : doivent-il s'allier, ou s'entre-tuer ? Ecoutant la voix de la sagesse, ils signent une trève de circonstances, unissent leurs efforts et découvrent bientôt toute la vérité sur l'enlèvement de dame Eidola.
      Une victoire sur eux-mêmes et sur l'adversité ? Loin de là ! Leur voyage au bout de l'horreur ne fait que commencer...

Mon avis :

      Après avoir suivi les deux groupes de héros, paladins envoyés par Khelben Arunsun d'un côté, et mercenaires dirigés par Artémis Entreri, dont on n'a découvert l'identité qu'à la fin du précédent roman, de l'autre, ce roman raconte les péripéties des deux groupes. Mais contrairement à ce que laisserait penser le résumé de quatrième de couverture, il n'est nullement ici question d'une alliance entre les deux groupes, chacun vivant son aventure de son côté, mais les deux groupes se croisant à l'occasion.
      Très en retrait depuis le début de l'histoire, alors que le premier roman laissait penser qu'il allait en être le héro Noph Nasher revient ici au centre de l'intrigue. Lien entre les deux groupes de héros, après en avoir abandonné un pour rejoindre l'autre, il est ici un personnage central, véritable héros du roman. Cela permet au héros de prendre de la consistance, car jusque là, il n'était vraiment qu'un gamin plus encombrant qu'utile pour les paladins, un de ces "boulets" que trainent parfois certains héros derrière eux.
      Les choses bougent beaucoup plus dans ce roman, et l'intrigue avance vraiment. Alors que le Doegan est sur le point de vivre une période sombre de son histoire, on comprends mieux ce qui lie ce royaume à l'histoire de la fiancé de Piergeron Paladinson, et ce qui a amené les héros vers là. Dans ce roman, les choix des paladins et mercenaires auront un fort impact sur le Doegan. L'aventure se déroule encore très vite (forcément, avec seulement une centaine de page, l'auteur ne peut pas vraiment prendre son temps), et nous amène à une révélation finale qui, si on n'a pas encore lu les résumés des romans suivants, pourra surprendre. Celle-ci mène alors à la réelle alliance des deux groupes de héros dont les membres vont s'intervertir, pour vivre à nouveau deux aventures en parallèle comme le graphique de la Haute Saga du Double Diamant le montre.

      Curieux de voir ce qui allait être dit à propos d'Artémis Entreri dans ce roman, j'ai été déçu du côté de la cohérence du personnage. Car tel qu'était décrit Belmer, le personnage qui s'est avéré être en fait Artémis, je pensais que le célèbre assassin avait utilisé un artefact magique pour prendre une autre apparence, tel que le masque qu'il avait dérobé à Drizzt. Malgré le fait qu'il ne le possédais plus aux dernières nouvelles, on aurait pu imaginer qu'il en aurait repris possession entre sa dernière aventure connue et celle-ci, le nombre d'année du Calendrier des Vaux les séparant étant assez important. Mais non, apparemment, Artémis utilisait sa propre apparence.
      L'autre déception concerne ses armes. Le fait que la saga du Double Diamant ait été écrit avant les dernières aventures d'Artémis casse un peu la cohérence, car il n'est fait mention nulle part ici des célèbres armes qu'il possède, notamment le Griffe de Charon.

      Malgré tout, ce roman réunissant les deux groupes de héros est l'un des meilleurs de la saga jusque là, avec le précédent. L'intrigue avance et est originale, et l'ouverture finale donne envie de découvrir rapidement la suite.


Acheter le livre      

Retour à la liste des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril