Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

R.A. Salvatore

ComicCon' Juillet 2013

Voir toutes les interviews



Depuis 1988 et la parution de "L'éclat de Cristal", vous avez écrit 22 romans mettant en scène Drizzt Do'Urden, bientôt 23 avec la prochaine parution américaine, auxquels s'ajoutent les romans mettant en scène des personnages de son entourage. Ces dernières années, c'est même au rythme d'un roman par an que paraissent les aventures de ce personnage.
Vous inspire-t-il constamment de nouvelles aventures ou bien vous est-il arrivé de ne pas trouver l'inspiration le concernant ?

Ce voyage que je raconte avec ces personnages traite plus des personnages que de leurs aventures. Trouver les conflits est donc la partie facile de l’écriture – Je ne fais que suivre leur route, dans un univers très dangereux.

On a pu lire sur le net qu'à une époque vous aviez envisagé d'arrêter d'écrire des romans mettant en scène Drizzt, et que Wizards of the Coast avait confié l'écriture de ses aventures à Mark Anthony avant que vous ne reveniez sur votre décision. On parle d'un roman qui se serait nommé "Shores of Dusk". Ce roman a-t-il en réellement existé ?
A l’époque, j’étais brouillé avec TSR (avant que Wizards of the Coast ne les rachète) et en effet, ils avaient menacé de poursuivre l’écriture des aventures de Drizzt sans moi, ce qui me mettait d’autant plus en colère car il reste après tout MA création. Wizards of the Coast a racheté TSR alors qu’ils étaient en faillite et ils ont voulu que je revienne, mais j’ai refusé, expliquant que si un autre auteur allait écrire sur Drizzt, ça ne m'intéressait pas d’écrire avec lui. Beaucoup de lecteurs ont écrit à Wizards pour leur exprimer les mêmes sentiments – ils ne liraient pas les nouveaux romans s’ils n’étaient pas écrits par moi. Wizards of the Coast a donc annulé ce roman.

On a pu lire dernièrement que vous vous êtes engagé avec Wizards of the Coast à écrire deux romans par an. Est-ce que Drizzt apparaîtra dans chacun de ces romans ou bien allez-vous imaginer d'autres aventures indépendantes avec de nouveaux personnages ?
Deux romans cette année, deux l’année prochaine, et encore deux l’année d’après. C’est tout ce que je peux dire, car je n’ai pas le droit de spoiler d’informations !

A l'exception de "Le joyau du Halfelin" qui se déroule à Portcalim, toutes les aventures de Drizzt se déroulent dans le Nord de Faérune, d'Eauprofonde au Val Bise. Pourquoi n'avez vous jamais envoyé Drizzt ailleurs sur ce continent, comme par exemple à Amn, Chult, en Sembie ou au Turmish ?
Si vous revenez à notre époque médiévale, vous verrez que les gens ne se déplaçaient pas tant que ça, sans raison valable. Voyager se faisait dans des conditions difficiles et de longue haleine. Je suppose que je pourrais utiliser des sorts de téléportation magiques pour le déplacer dans une autre région, mais alors il manquera toute la saveur des territoires traversés. Il y a bien assez d’aventures possibles, comme nous l'avons vu, entre les Marches d’Argent et la Côte des Epées !

On sent à la lecture de vos romans que vous vous êtes beaucoup attaché à vos personnages. N'a t-il pas été difficile pour vous de vous séparer de certains d'entre eux dans la trilogie "Transitions" ou dans "Gauntlgrym" ?
Tout à fait. L'écriture de ces livres a été une expérience difficile (comme l’indique clairement le prologue du "Roi Fantôme"). Les personnages dans les livres deviennent des amis de l'écrivain et du lecteur - si non, l'expérience tombe à plat. Mais vous faites ce que l'histoire vous dit de faire et vous espérez faire pour le mieux.

Au début du "Roi Orque", les lecteurs ont découvert une scène se déroulant après la Magepeste. Chronologiquement, quand se déroule exactement ce passage par rapport à la séquence Neverwinter, et notamment par rapport à "Gauntlgrym" ?
"Le Roi Orque" a été écrit avant que ne soit imaginé "La fracture" (The Sundering). Je n’étais pas du tout au courant que Wizards of the Coast allait de nouveau changer le monde de façon aussi spectaculaire (et eux non plus à l’époque). J'ai donc du revoir un peu ce prologue du livre pour l'adapter au nouveau calendrier - vous remarquerez que j'étais vague sur l'année en cause et ne cessais de dire «un siècle». Or, les gens parlent parfois d’un siècle quand ils veulent dire 80 ans, ou 110 ans, c'est un terme général. À l'avenir, il sera de nouveau fait référence à ce passage qui sera remis dans le contexte.

Il se passe plusieurs années entre le prologue de "Gauntlgrym" et le premier chapitre, sans qu'on sache ce qui a pu se dérouler au cours de cette période. Envisagez-vous d'écrire par exemple des nouvelles permettant aux lecteurs de découvrir d'avantage ce qui s'est passé durant cette période ?
C’est très possible que je le fasse. Là encore, "Les Compagnons" me donne beaucoup d’incroyables histoires potentielles, depuis de nombreux points de vue, donc je pourrais très bien revenir sur cette période à travers des histoires courtes.

La séquence "Neverwinter" est très liée au jeu-vidéo du même nom qui vient de paraître. Aviez-vous des directives à suivre pour l'écriture de vos romans ou bien avez-vous été totalement libre pour votre écriture ?
Je me suis assis avec les gens de chez Wizards of the Coast et de Cryptic Studios pour discuter du projet. Ils m'ont dit ce qu'ils devaient accomplir et je leur ai dit comment je pourrais amener cela dans ma série de romans. Cela s’est très bien passé, et oui, j'ai eu un contrôle créatif quasi-complet sur mon travail. C'était une expérience très satisfaisante, honnêtement et je suis ravi des retours qu’il y a sur le jeu !

Vous avez dirigé l'écriture d'une séquence écrite par d'autres auteurs, "La Guerre de la Reine Araignée". Quel était votre rôle sur cette séquence ? Avez-vous participé à l'écriture de l'intrigue ou bien n'étiez-vous là qu'à titre de conseil pour les auteurs, de part vos connaissances du peuple Drow ?
"La Guerre de la Reine Araignée " a été imaginée lors d'une réunion chez Wizards of the Coast. J'étais là avec de nombreux auteurs, éditeurs et concepteurs de jeux. J'ai beaucoup collaboré à la planification de l'histoire, et j'ai fait quelques modifications sur les livres, c’est sûr. Mais tout le crédit revient aux six écrivains qui ont donné vie à ces personnages.

Votre prochain roman, "The Companions", est le premier tome d'une séquence écrite par plusieurs auteurs. Pouvez-vous nous dévoiler quelque chose à propos de cette séquence qui arrivera en France d'ici peu ?
Encore une fois, pas de spoilers, mais je vais vous dire que les six romans « The Sundering » ne partagent ni les personnages, ni la ligne directrice, ni, pour la plupart, les régions. Nous racontons chacun l'histoire de ce qui se passe dans notre propre petite partie des royaumes, avec nos propres personnages, dans le cadre de ce conflit et de ce changement monumental dans le monde des Royaumes Oubliés. Pensez-y comme si nous racontions les histoires de la Seconde Guerre mondiale, où je raconterais la bataille de Blitzkrieg en Pologne, Paul raconterait la bataille d'Angleterre, Erin raconterait l'Holocauste et ainsi de suite, jusqu'à ce que Ed lie le tout. Nous raconterions tous des histoires sur la "Seconde guerre mondiale", mais avec différents protagonistes et dans des lieux différents.

Comment se déroule l'écriture d'un roman dans une séquence de ce type, écrite par plusieurs auteurs ? Avez-vous une totale liberté chacun de votre côté pour l'écriture ou bien devez-vous vous consulter entre vous pour écrire ? Vous avait-on par exemple donné une trame à suivre et un point à atteindre à la fin de votre roman ?
La vraie suite de mon livre, «Les Compagnons», est mon prochain livre, "Night of the Hunter", qui sort en Mars de l'année prochaine. "Les Compagnons" fait en fait partie de deux séries à la fois. C'est le « meneur » de "The Sundering", mais c'est aussi la suite logique de ma série de Drizzt.

Dans un monde partagé, vous êtes amené à utiliser des personnages d'autres auteurs. On a pu par exemple voir apparaître Khelben Arunsun dans "La Légénde de Drizzt". Comment cela se passe-t-il lorsque vous souhaitez faire apparaître un tel personnage dans vos romans ? Vous faut-il l'autorisation de l'auteur qui l'a créé ? Pourrait-on par exemple voir un de vos personnages apparaître de la même manière dans un roman d'un autre auteur ?
Je ne voudrais pas utiliser un personnage principal du roman d'un autre auteur dans les Royaumes. Une des raisons pour lesquelles je reste dans Les Royaumes est cette philosophie. Je ne voudrais pas utiliser Elminster, par exemple, et ne m'attends pas à voir Ed utiliser Drizzt. Si j'utilise un personnage secondaire de l'œuvre d'un autre auteur, j'essaie de contacter l'auteur et voir si il / elle est d’accord avec ça, et puis pour me faire confirmer par l’auteur qu’il est d’accord avec. Je n'aime pas trop faire cela, cependant.

Que pensez-vous de l'utilisation d'Artémis Entreri dans la collection double diamant ? Il semble que vous ayez ignoré ces romans de l'histoire de Entreri.
Je ne les ai jamais lu, et n’ai pas l’intention de le faire, ni de les considérer comme une partie de mon canon. Je ne m'occupe pas de l’utilisation de mes personnages par d'autres auteurs des Royaumes Oubliés , pour des cameos ou de petites apparitions (Gromph apparaît dans plusieurs livres d'autres auteurs, par exemple), mais on devrait au minimum demander aux auteurs originaux leur avis et leur consentement définitif pour ce genre d’utilisation !

Vous écrivez beaucoup pour "Les Royaumes Oubliés", mais vous avez également écrit d'autres romans comme "Demon Wars" ou même pour la saga "Star Wars". Avez-vous d'autres projets du genre en cours, une suite à "Demon Wars" ou bien un nouveau roman "Star Wars" ?
Heureux que vous posiez la question ! Je viens de commencer un kick pour un jeu de rôle DemonWars, "DemonWars : Réforme." Si tout va bien, je me prépare à revisiter l'histoire DemonWars assez fortement dans les années à venir. Jusqu'ici, tout va bien !

A l’occasion de la ComicCon à Paris, vous avez pu rencontrer vos lecteurs français. C’était à ma connaissance la première fois que vous les rencontriez. Quel sentiment avez-vous après cette rencontre ? Avez-vous un petit mot que vous voudriez adresser aux lecteurs français ?
J'ai été très surpris d'apprendre que mon travail est populaire en France. Je n'en avais aucune idée. Ce que j'ai trouvé très intéressant et excitant, c'est que les lecteurs en France perçoivent les livres de la même façon que les lecteurs aux Etats-Unis. J'ai entendu les mêmes commentaires (parfois par le biais d'un traducteur !) sur Drizzt et ses amis que j'entends ici tout le temps. D'une manière étrange, ça m’a rappelé que les gens sont les gens, où qu'ils vivent. C’était étrangement réconfortant.
Aux gens de la ComicCon, ceux qui l’ont organisée et ceux qui y ont assisté, je peux seulement dire : "Merci pour votre merveilleuse hospitalité !" Ma femme et moi avons passé un fantastique moment à Paris !

- Interview effectuée par Morcar & Gricha -

Retour à la page précédente

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril