Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Auteur : R.A. Salvatore
Traducteur : Sonia Quémener
Couverture de : Todd Lockwood

Parution GF : Juin 2008
Parution Poche : Juin 2009
384 pages

Titre original : Homeland (1990)
Traduction intégrale

ISBN
Poche : 978-2811201388
GF : 978-2811200084

Edition Fleuve Noir : Terre natale
Adaptation BD : Terre natale

Année : 1297 CV - 1328 CV
Ville : Menzoberranzan


Résumé :

    Drizzt est un elfe noir, un drow, né en Outreterre, un monde souterrain où abondent les créatures maléfiques et où le pouvoir s'obtient par la guerre ou le meurtre. L'honneur, l'amitié, l'amour n'y ont pas leur place. Drizzt y fait le rude apprentissage d'une vie de servitude au sein d'une société où chaque maison est dirigée par une matrone.
    Bien qu'il ait été élevé dans un système de valeurs totalement perverti et qu'il soit rompu à l'art du combat, Drizzt prend peu à peu conscience qu'il n'est pas comme les autres drows. Il aspire à une vie différente et refuse de devenir un assassin au service de sa maison. Mais il sait que, s'il veut survivre, il doit dissimuler et peut-être nier sa véritable nature.
    Jusqu'au jour où cela ne suffira plus. Et ce jour-là, Drizzt devra se battre seul contre tous.

Mon avis :

      Pour celui qui connaissait déjà le roman de R.A. Salvatore, dans sa traduction Fleuve Noir, lire la version Milady de "Terre natale", c'est comme de redécouvrir une histoire presque nouvelle. C'est en tout cas au moins redécouvrir la même histoire, mais racontée de manière bien meilleure, la portant ainsi bien plus haut encore que ce qu'on avait découvert il y a quinze ans de ça avec l'ancienne édition. Le style de R.A. Salvatore est donc ici honoré par une traduction à sa hauteur, qui donne l'impression de lire un roman bien mieux écrit.
      "Terre natale" reste évidemment toujours cette fantastique histoire décrivant en détail la société drow à travers les yeux de l'un d'entre eux qui ne se sent pas chez lui dans cette cité pervertie par le culte de Lolth, la déesse araignée. Aux côtés de Drizzt, on ressent son malaise face à toutes les cruautés qui font le quotidiens des elfes noirs, et on espère jusqu'au bout que le héros en ressortira indemne. On frissonne face à l'extrémisme religieux de ce peuple, qu'on ne pourra pas s'empêcher de mettre en parallèle de certains extrémistes de notre monde, pour qui la religion et leur dieu donne tous les droits. Et on suit avec plaisir l'évolution de ce personnage, et de sa relation avec celui qui fera de lui ce qu'il va devenir, Zaknafein.
      Pour ce premier roman, Milady réussit donc sa mission en offrant un roman bien meilleur que la première traduction à laquelle on avait eut le droit, et grâce à laquelle la mauvaise image que pouvait avoir la collection "Les Royaumes Oubliés" auprès de certains pourrait disparaître. Chez Wizards of the Coast, on peut donc être tranquille, la nouvelle édition de leur collection lui fait bien plus honneur que la précédente, que ce soit sur le fond, avec cette traduction intégrale, que sur la forme avec une couverture bien plus jolie que celle de la première édition.
      En tout cas me concernant, j'ai bien plus apprécié la lecture de cette édition encore, que celle de la première édition. Drizzt restant l'un des personnages phares des Royaumes Oubliés, cette première aventure reste donc un incontournable de la collection, et même de la Fantasy en général.

L'avis des internautes


10 avis sur ce roman
Donner son avis

Retour à la page des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril