Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Auteur : R.A. Salvatore
Traducteur : Laurence Richard
Couverture de : Todd Lockwood

Parution GF : Septembre 2009
Parution Poche : Décembre 2010
400 pages

Titre original : Road of the Patriarch (2006)
Traduction intégrale

ISBN
Poche : 978-2811204471
GF : 978-2811201760

Année : 1368 CV
Région : La Vaasie


Résumé :

L'ASSASSIN : un tueur sans états d'âme, pour qui la vie de chaque créature a un prix : celui qu'il fixe.
LE MERCENAIRE : un elfe noir passé maître dans l'art de la duperie.

Après la chute du Roi-Sorcier, Entreri et Jarlaxle devront simultanément affronter un roi paladin, une puissante guilde d'assassins, deux anciens dragons, ainsi qu'une cité de demi-orques. Avec autant d'ennemis rassemhblés contre eux, ils combattront une dernière fois ensemble... puis l'un contre l'autre.

Mon avis :

      Si le volume précédent des aventures de Jarlaxle et Artémis était très décevant, il n'empêche qu'il mettait en place des bases intéressantes offrant de nombreuses possibilités pour une aventure intéressante ensuite. Et à la lecture de la première partie de "La route du patriarche", on se dit qu'enfin les deux héros vont de nouveau avoir le droit à une aventure digne d'eux. Les Terres Héliotropes, son roi Paladin et tous les compagnons de ce dernier, ainsi que la guilde d'assassins implantée dans ce royaumes sont vraiment intéressants.
      Dans un premier temps, on retrouve donc nos deux anti-héros, juste après leur combat contre le Roi Sorcier, qui sont accueillis comme des sauveurs et récompensés par le Roi Gareth. Evidemment, il n'empêche de nombreux personnages se méfient malgré tout de Jarlaxle, la réputation de sa race le précédent. Cette première partie est vraiment intéressante, pleine d'intrigues complexes, avec des personnages intriguants également. Les scènes sont ici brillemment décrites, dignes de la réputation de R.A. Salvatore, notamment dans les combats, comme d'habitude.
      Mais vient ensuite la deuxième partie. Si celle-ci reste intriguante, grâce surtout à Jarlaxle, on se demande justement où veut en venir le personnage, et pour finir on a l'impression que tout ça n'a mené à rien, à moins que l'auteur ait mis tout cela en place pour réutiliser cela dans une future aventure. Si c'est le cas, cela voudrait dire encore une fois qu'on n'a lu ici qu'une sorte de prologue à une aventure à venir. Malgré la qualité de l'écriture encore une fois, on décroche un peu de cette aventure durant cette partie, car on ne sait pas bien où on va, et on se demande même si l'auteur le sait lui-même.
      Et malheureusement, la dernière partie du livre vient le confirmer. Si celle-ci revient sur le passé d'Artémis Entreri, offrant quelque chose d'intéressant, on ne voit pas trop quel rapport elle a avec le reste de l'aventure. Et puis bon, le passé du personnage n'a finalement pas grand chose d'original, et une fois encore, on explique la dureté d'un personnage par une enfance difficile, ce qui m'a un peu déçu. Pourquoi faudrait-il toujours que les personnages du genre d'Artémis ait des excuses pour justifier ce qu'il font ?
      Et pour finir, on se retrouve à la fin du roman quasiment au même point qu'au début de l'aventure en solo des deux héros.

      Bref, à la lecture de ce roman, et en repensant au précédent, on a en fait l'impression que R.A. Salvatore n'a pas su quoi faire de ses personnages, alors que la fin de "Serviteur du cristal, on était en droit d'espérer une aventure extraordinaire de ces deux personnages au potentiel immense. Un potentiel ici gâché par l'auteur qui semble s'être perdu dans une aventure sans but.
      La promesse du Roi Sorcier aurait mérité d'être mieux introduit, l'aventure débutant en plein milieu sans qu'on ait su ce qui s'était passé vraiment entre le début de ce roman et la fin du précédent, le roman en lui-même tournait en rond et sa suite aurait mérité un meilleur traitement. Notamment, la dernière partie revenant sur le passé d'Entreri aurait mérité une aventure à elle seule, en y ajoutant d'autres éléments.
      La trilogie "Mercenaires" aura donc été pour moi une immense déception. Le premier roman, qui faisait avant partie de la séquence de Drizzt, reste une excellente aventure qui s'ouvrait sur quelque chose de grand, sa suite est un vulgaire hack'n'slash sans beaucoup d'intérêt, et le dernier volume n'avance pas à grand chose également. On ne sait pas encore si l'auteur compte fait réapparaitre ces personnages dans une future aventure, mais il faut espérer que s'il le fait il sera plus inspiré car là, c'était loin d'être le cas. Heureusement que son talent pour l'écriture l'a sauvé cette fois, donnant de l'intérêt aux combats et aux intrigues du roman, car c'est bien la seule qui sauve cette nouvelle aventure.

L'avis des internautes


8 avis sur ce roman
Donner son avis

Retour à la page des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril