Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Auteur : Paul S. Kemp
Traducteur : Fabrice Joly
Couverture de : Brom

Parution GF : Juillet 2010

384 pages

Titre original : Resurrection (2005)
Traduction intégrale

ISBN
GF : 978-2811203672

Edition Fleuve Noir : Resurrection

Année : 1372 CV
Ville : Menzoberranzan

Résumé :

Quenthel et Danifae s’affrontent sans relâche pour devenir le saint réceptacle de l’essence divine de Lolth. Elles se lancent alors à la recherche de la Reine Araignée dans les profondeurs mêmes de son domaine infernal.
Animée par un tout autre dessein, Halisstra entre dans les Fosses démoniaques. Armée d’une épée qui peut, selon elle, venir à bout de la Reine elle-même, elle devra trouver la déesse tutélaire des drows avant que celle-ci achève sa mystérieuse résurrection.

Mon avis :

      La séquence de la guerre de la reine araignée se termine de manière surprenante, c'est le moins qu'on puisse dire. Ce n'est pas le résultat final qui est surprenant, car on a deviné depuis le début comment se terminerait ce silence de Lloth, mais la manière d'arriver à ce résultat, et surtout le sort qui est réservé aux différents héros que l'on suit depuis six romans. Ce qui parait le plus étrange, c'est qu'on a l'impression que tout ça était prévu dans le "plan" de Lloth.
      Mais malgré ça, le principal défaut de ce roman est le même que celui de toute la séquence : sa longueur. Une fois encore, on a l'impression que l'auteur a tiré sur la longueur, trainant sur de longs passages, comme s'il était payé au nombre de caractères. On sait désormais que plusieurs séquences font suite à celle-ci, racontant la suite des aventures de personnages qu'on a suivi ici. Il faut espérer que le défaut de cette séquence ne s'y retrouvera pas, car c'est quand même quelque chose qui m'a sacrément dérangé tout au long de la lecture. Car l'histoire reste très bonne, et surtout les personnages sont vraiment excellents, dignes représentant de toute la complexité et la perversité du peuple drow, mais c'est vraiment cette longueur qui pêche de manière générale tout au long de la séquence.

      Rien n'a changé, comme pour les précédents romans de la guerre de la reine araignée, entre l'édition de Milady et celle de Fleuve Noir, la traduction de Fabrice Joly ayant été reprise de manière identique. Encore une fois donc, les lecteurs possédant la séquence éditée chez Fleuve Noir trouveront peut-être peu d'intérêt à racheter celle-ci en grand format.

L'avis des internautes


2 avis sur ce roman
Donner son avis

Retour à la page des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril