Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Auteur : Ed Greenwood
Traducteur : Michèle Zachayus
Couverture de : Matt Cavotta

Parution Poche : Mai 2011
336 pages

Titre original : The temptation of Elminster (1999)
Traduction intégrale

ISBN
Poche : 978-2811204860

Edition Fleuve Noir : La tentation d'Elminster

Année : 759 CV - 767 CV


Résumé :

Après quelques siècles d’hibernation involontaire, Elminster a grand besoin du soutien et des conseils de Mystra. Mais sa déesse adorée lui tourne le dos.
Désorienté, le plus grand mage des Royaumes tombe entre les griffes de la sinistre Dame des Ombres qui cherche à le détourner de sa foi. Pour Elminster, les intrigues et les machinations de la sorcière sont un crève-coeur permanent. Mais, tout bien considéré, le mal n’a pas que des désavantages.
Elminster le Sage deviendra-t-il Elminster le Maléfique ?

Mon avis :

      La première fois que j'avais tenté la lecture de "La tentation d'Elminster", le livre m'était littéralement tombé des mains, tant j'avais trouvé ennuyeux cette succession de combats grosbill contre diverses créaturs plus terribles les unes que les autres, avec des personnages de plus en plus nombreux qui se font décimer les uns après les autres, si bien que je n'avais pas été très loin dans la lecture du roman. Il est des fois comme ça où on devine passé un certain nombre de pages que ça ne s'améliorera pas par la suite. Mais après avoir redécouvert d'un nouvel oeil les deux premières aventures d'Elminster dans leur réédition chez Milady, je partais confiant pour ce troisième tome, espérant redécouvrir également le roman autrement.

      Cette fois-ci, j'ai tenu jusqu'au bout... mais très difficilement. Ce livre est sans doute le plus mauvais que j'ai lu de la collection. Passé les 150 premières pages, dans lesquelles se succèdent des combats en tout genre sans qu'on sache trop quel est le but de tout ça, une intrigue commence enfin. Mais si les scènes où apparaît le sage Elminster ont encore un semblant de sens, tout autour de celles-ci l'auteur en décrit bon nombre d'autres, mettant en scènes différents personnages, sans qu'on ne comprenne quel est leur utilité dans l'intrigue principale. Et puis la première partie du roman (découpé en deux) se termine. Sur une fin bien décevante, qui nous fait penser "Tout ça pour ça ?!!" On pensait que cette partie du roman était celle lui donnant son titre, mais il s'avère que non, finalement.
      Passé donc ces deux premiers tiers de l'ouvrage, on fait un bond dans le temps, et on retrouve Elminster plusieurs années après, sans rien comprendre des liens entre la première et la seconde partie du livre. Et une fois de plus, on ne comprends pas de tout le but de tout ce qu'il vit. De nouveaux combats grosbill se succèdent, avec quantité de personnages dont on ne retient pas le nom tant ils disparaissent rapidement pour la plupart, et dont on se fout complètement ! Seuls quelques personnages présents dans les deux parties du livre semblent faire le lien, mais sans qu'on comprenne trop comment non plus.
      Et alors arrive le dernier quart du livre, les cinquante dernières pages. Là enfin, le titre trouve son explication. Mais alors, on se demande pourquoi l'auteur a trainé ainsi pendant 250 pages pour nous bâcler le passage qui semblait, à en juger par le titre et la quatrième de couverture, être le coeur de cette aventure.

      Pour finir, "La tentation d'Elminster" reste donc un roman très médiocre, une aventure sans queue ni tête où apparaissent des personnages en tout sens dont on se moque éperduement. Les pages défilent avec une lassitude telle qu'on tient difficilement jusqu'à la fin du livre. Cette fois-ci, je pourrai dire que j'ai été jusqu'au bout, mais ça n'a fait que confirmer l'avis que je m'étais fait du roman la première fois.
      Un roman à éviter, d'autant plus qu'il ne paraît pas être indispensable à la compréhension des aventures suivantes d'Elminster.

L'avis des internautes


1 avis sur ce roman
Donner son avis

Retour à la page des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril