Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Auteur : R.A. Salvatore
Traducteur : Tristan Lathière
Couverture de : Tyler Jacobson

Parution GF : Avril 2016

395 pages

Titre original : Vengeance of the Iron Dwarf (2015)
Traduction intégrale

ISBN
GF : 978-2811216962

Année : 1484 CV - 1485 CV
Région : Les Marches d'Argent

Résumé :

      La guerre fait rage dans les Royaumes Oubliés, engloutis depuis des mois par les ténèbres. Les orcs ont brisé un pacte sacré vieux de plusieurs siècles. Le monde est plongé dans les ténèbres et le sang coule à flots, des hordes d’orcs marchent sur le Nord et des cités tombent assiégées, de vieilles amitiés sont mises à l’épreuve et de nouvelles alliances se créent…
      Ce qui s'annonçait d'abord comme un simple règlement de comptes prend des proportions inquiétantes et bientôt, les anciens royaumes du Nord sont menacés. Drizzt et ses compagnons viennent en aide aux Nains pour faire face au siège des citadelles de Castelmithral, Felbar et Adbar, cernées par d'innombrables ennemis. Mais au bout du compte, tout pourrait dépendre d’un seul elfe noir. S’il choisit la vie au lieu de la mort, le pardon au lieu de la vengeance, l'ordre au lieu du chaos… la paix au lieu de la guerre.

Mon avis :

      Que ce fut long !... Comme le précédent tome de la trilogie, L'avènement du Roi traîne bien trop longtemps avant de démarrer vraiment, et comme l'aventure proposée ici a toujours autant un goût de déjà vu, on est peu emballé par celle-ci. Cette trilogie aura donc du début à la fin souffert des mêmes défauts qui auront touché chacun des tomes, qui semblent chacun tirés en longueur.

      C'est d'autant plus dommage que certains éléments originaux viennent ponctuer cette aventure, mais ceux-ci restent anecdotiques, au milieu d'une longue aventure répétant ce que Drizzt a déjà connu dans la trilogie des Lames du Chasseur. Ici, on devine depuis le début quel va être le point culminant du roman, un duel aérien prometteur, mais était-il nécessaire de faire tout cet enrobage autour ? Car que retiendra-t-on finalement de cette trilogie ? Chacun des tomes voit sa première moitié tourner en rond, trainer dans des longs discours et des batailles sans grand intérêt, pour ne prendre vraiment de l'intérêt que sur sa dernière partie.
      Pire, on sent que certains éléments mis en place dans le premier tome et totalement inutilisés dans ses deux suites, ont été conservés pour la trilogie qui va suivre encore, tirant encore plus en longueur cette intrigue. Il semble alors que le Codex des Compgnons aurait finalement mérité de n'être que le second tome d'une trilogie dont le premier aurait été Les Compagnons et le dernier la trilogie Retour à Gauntlgrym qui va suivre.

      Pendant toute la lecture de ce dernier tome, je n'ai pas cessé de repenser à la trilogie de L'héritage du drow, formée par les tomes 7 à 9 de la Légende de Drizzt. A l'époque Salvatore avait su nous proposer trois romans formant une trilogie, dont un seul d'entre eux couvrait des faits similaire à la trilogie du Codex des Compagnons. J'en suis arrivé à me dire que s'il écrivait aujourd'hui cette même trilogie, il en ferait trois trilogie, chaque roman étant tirés en longueur pour en faire trois.
      Et si Le Codex des Compagnons rappelle à la fois la trilogie des Lames du Chasseur et L'invasion des ténèbres, la trilogie qui va suivre semble proposer une aventure similaire à Nuit sans étoile.

      Il va donc falloir attendre encore un peu avant que Salvatore veuille bien laisser de côté ces intrigues devenant un peu rengaine, pour nous proposer enfin quelque chose de plus "exotique". Pourtant encore une fois, l'histoire du nouveau Régis et de la nouvelle Cattie-Brie permettraient quelque chose de vraiment différent de tout ce que Drizzt a vécu jusqu'ici, sans compter les personnages secondaires qui gravitent désormais autour de l'elfe noir.
      Allez, Salvatore, un petit effort. Tu as tout ce qu'il faut en main pour nous proposer autre chose, comme tu as su le faire avec la séquence Neverwinter. Laisse donc un peu ces drows de Menzoberranzan et Gontelgrim de côté, ça ne pourra qu'être bénéfique pour les Compagnons du Hall.

L'avis des internautes


0 avis sur ce roman
Donner son avis

Retour à la page des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril