Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Année : 1370 CV

Auteur : Elaine Cunningham
Traducteur : Isabelle Troin
Couverture de : John Foster

Numéro : 62
Parution : Mai 2003
252 pages

Titre original : The Magehound (2000)
Traduction non intégrale

ISBN : 2-265-07563-9

Edition Milady :

Résumé :

    Certains possèdent la magie à la naissance, d'autres non.

    Les conseillers des rois et des nobles d'Halruaa sont la cheville ouvrière du royaume. Destiné à intégrer leurs rangs, le jeune Matteo suit une formation rigoureuse. Mais gare à lui s'il manifeste une once de talent pour la magie ! Car ces pouvoirs-là sont interdits aux membres de sa profession, et la Tueuse de Mages, une inquisitrice, élimine froidement les tricheurs... Une règle du jeu que Matteo accepte jusqu'à l'exécution sommaire et selon lui injustifiée d'un de ses camarades d'études. Révolté, il prête enfin oreille aux propos subversifs de Tzigone, une étrange aventurière qui semble en savoir long sur les faces cachées des choses...

Mon avis :

    Une première chose : la série des Royaumes Oubliés change de look. La couverture de ce nouveau roman est totalement différente des précédentes (c'est sûrement associé au changement de directeur de collection). Elle ressemble à la couverture américaine, a le logo gris et non bleu, et à un titre moins "coloré". En bref, une couverture moins enfantine qui relèvera la fausse idée qu'ont beaucoup de gens sur cette collection. On peut espérer que ce changement positif dans la série va en enchaîner d'autres comme la parution des nouvelles aventures de Drizzt Do'Urden par exemple...
    En tout cas, personnellement, je note le nom de l'illustrateur (John Foster) car j'aime beaucoup son style de dessin (on lui devait déjà la jolie couverture de "Histoires de sept soeurs".

    Pour ce qui est du roman en lui même, eh ben en voilà un bon livre ! Depuis le temps qu'on n'avait le droit qu'à des livres sympa mais pas super originaux !
     Dans ce nouveau roman d'Elaine Cunningham, on a le droit à un subtile mélange de magie, de politique, et d'aventure. Les personnages sont sympas et évoluent tous beaucoup au cours du roman, et le lieu où se déroule l'aventure, Halruaa, n'est pas courant dans les romans qui se déroulent plus fréquemment sur la côte des épées ou ses alentours.
     La façon d'écrire de Mme Cunningham est toujours aussi direct : simple à lire, mais pleine de détails et intéressante (prends des cours avec elle Ed !). Donc une fois qu'on a ouvert le livre, on ne décroche plus et on n'ose plus le fermer avant d'être arrivé à la dernière page. J'ai acheté "Les chemins de la vengeance" dès sa sortie le 26 Juin, je l'ai ouvert de suite dès que j'ai terminé "La tueuse de mages" !
     Si toute la trilogie est de cette qualité, elle rejoindra pour moi le podium des meilleures séquences avec celle de Sélénaé (la première que j'ai lue) et celle de Drizzt Do'Urden (dont je n'ai encore lu que les trois derniers romans, mais dont j'attaque le début dès que j'ai terminé celle-ci). Donc je pense que cette trilogie devient une des incontournables de la série.

L'avis des internautes


1 avis sur ce roman
Donner son avis


Acheter le livre

Retour à la liste des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril