Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Année : 1340 CV

Auteur : James M Ward, Jane Cooper Hong & Anne K Brown
Traducteur : Michèle Zachayus
Couverture de : Clyde Caldwell

Numéro : 7
Parution : Octobre 1993
250 pages

Titre original : Pools of Radiance (1989)
Traduction non intégrale

ISBN : 2-265-00213-5

Edition Milady :

Résumé :

    Certaines cités sont vouées à la gloire, à l'aventure, à la fureur du combat. Tel est le destin de Phlan,qui vieille depuis toujours sur les eaux calmes de la Mer de Lune. Et quand des légions de morts-vivants surgissent du cimetière de Valhingen, la ville de légende bat le rappel de ses héros.
    Car il en va des villes comme des hommes : sans amis fidèles, tout ne serait que ruines et désolation...

Mon avis :

      Il y a certains livres de la collection, comme ça, où on a vraiment l'impression de lire l'histoire romancée d'une partie de jeu de rôle de ses auteurs. C'est le cas de "La fontaine de lumière".
      Dès le début, on sent qu'il y a derrière l'histoire une partie de jeu de rôle, à commencer par la rencontre des personnage qui se fait de manière très "artificielle". On commence par suivre, par l'intermédiaire d'un chapitre consacré à chacun, les aventures de trois héros, Shall la magicielle, Ren le voleur, et Tarl le prêtre, qui vont se retrouver réunis très rapidement dans la ville de Phlan. Après s'être mis dans une facheuse situation, les trois héros vont devoir enchaîner différents travaux pour un seigneur de la ville. La deuxième chose qui fait trop penser à une partie de JdR, c'est cette succession de petites "quêtes" qui font vraiment penser à ce que connaissent les joueurs, soit sur table, soit via des jeux-vidéos.
      Mais comme tout ça est raconté de manière agréable, ce n'est pas vraiment un problème. Après tout, on sait que l'univers des Royaumes Oubliés est avant tout un univers de jeu de rôle. Ce qui est dommage cependant, c'est le fait que les personnages soient trop "grosbill" - pour reprendre une expression des joueurs. Entendez par là qu'ils sont invincibles. Prenez la magicienne, suite à un souhait fait par erreur, elle se retrouve avec un corps très musclé, lui donnant une force importante. Quand au voleur, il n'a rien à lui envier non plus puisqu'il a aussi un corps tout en muscles. Que le prêtre soit fort également n'est pas choquant, mais pour les deux autres c'est autre chose. Du coup, on se retrouve avec un voleur - qui devient par la suite rôdeur, sans vraiment plus d'explication que ça, comme si le joueur avait décidé de multiclasser son personnage en milieu de partie - qui se bat comme un guerrier, et même chose pour la magicienne. Les personnages sont tout de même maintes fois blessés, mais se soignent sans plus de difficultés que ça.
      C'est dommage, car ceci rend l'aventure moins intéressante, étant donné qu'on a l'impression que rien ne résistera jamais aux héros.

Mais malgré ces défauts, le roman reste agréable à lire. Ce n'est à mon avis pas un incontournable de la collection, mais l'originalité du lieu où se déroule l'aventure donnera un intérêt supplémentaire à sa lecture.

L'avis des internautes


2 avis sur ce roman
Donner son avis


Acheter le livre

Retour à la liste des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril