Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

Année : 1373 CV

Auteur : Richard Lee Byers
Traducteur : Anne-Virginie Tarall
Couverture de : Mark Zug

Numéro : 75
Parution : Mars 2005
314 pages

Titre original : The Black Bouquet (2003)
Traduction intégrale

ISBN : 2-265-08029-2

Edition Milady :

Résumé :

    Aeron pensait que ce n'était qu'un jeu et que nul n'en souffrirait. Il croyait pouvoir faire confiance à ce bandit tanarukk et avoir été engagé pour son savoir-faire et sa ruse. Pour lui, il ne s'agissait que d'une victime de plus...
    Comment aurait-il pu imaginer que ces actes lui mettraient toute une cité à dos ?
    Mais Le bouquet noir, cet ancien manuscrit contenant des formules de parfums magiques que tout le monde serait prêt à s'arracher, pourrait faire la fortune de celui qui le détient. Alors rien d'étonnant à ce uqe nombre le convoitent.

Mon avis :

    Oeble n'est pas le genre de cité où il fait bon vivre : c'est un repaire de brigands de tous genre vivants de rapine, d'esclavage et autres activités douteuses. Eh oui ! On découvre une fois encore une nouvelle cité dans ce roman, si bien que comme le précédent, il aurait aussi bien pu faire partie de la séquence des cités. Mais le personnage principal étant un voleur (ou un forban si on se fie au nom de la séquence), il peut aussi bien se trouver dans la séquence des forbans. Ceci prouve une fois encore que ces séquences au thème plus que vague pourraient vraiment s'interchanger.
    On a été habitués à ce que les séquences composées de romans indépendants écrits par différents auteurs soient un peu moins bonnes que d'autres, alors on n'attend pas vraiment grand chose de ce nouveau livre. Pourtant, dans "Le bouquet noir", l'auteur peint un décor sympatique avec cette cité grouillant de criminels où on ne peut faire confiance à personne, et présente des personnages vraiment intéressants (mention spéciale à Séfris, adepte de Shar). C'est vraiment l'histoire en elle même qui n'est pas accrocheuse.
    Un voleur qui dérobe un objet magique désiré par de nombreuses personnes. Ce même voleur demandant à son employeur une plus grosse somme que prévue pour compenser ses pertes se met cet employeur a dos, et le voilà pourchassé par plusieurs groupes. Pour s'en sortir, il lui faudra sans cesse s'allier et trahir ceux-ci. On pourrait se dire Bien ! Ca va être bien sombre et bien tordu tout ça !. Pour ce qui est du côté sombre, on n'est pas déçus. On n'a pas du tout l'impression d'être dans un roman fantastique tout gentillet. Mais l'histoire tourne en rond et au fur et à mesure des pages, ça lasse.
    Dommage que l'auteur n'ait pas mieux profité de tous ces personnages vraiment intéressants et inquiétants pour faire quelque chose de mieux.
    Tous ceux qui veulent comme moi découvrir toute la collection ne pourront pas s'empêcher de lire ce roman, mais je ne le conseille vraiment pas à ceux qui veulent juste lire un roman au hasard des Royaumes Oubliés. Ce n'est pas le pire de la collection, loin de là, mais il y en a de nombreux qui sont beaucoup mieux.

L'avis des internautes


0 avis sur ce roman
Donner son avis


Acheter le livre

Retour à la liste des romans

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril