Bonjour. Identifiez-vous. Nouveau membre ? Inscrivez-vous.

 

 

 

 

       Des centaines de races vivent sur Toril. Certaines en sont originaires, et d'autres viennent de plans et de mondes différents. En voici une partie, avec leur description.


Humains

 

       Comparés à l'ensemble des races inhumaines qui s'entendent généralement entre elles, les humains de Toril sont divisés en d'innombrables nations, états, religions, royaumes, souvent opposés les uns aux autres. Les humains se disputent pour n'importe quel prétexte, combattent pour la plupart de leurs sujets de discordent et chérissent quelques divinités qui encouragent ce type de comportement.
       Les races plus vieilles comme les nains et les elfes éprouvent généralement du respect pour les humains qui le méritent, sans pour autant respecter l'ensemble de cette race. En effet, les elfes ont du mal à oublier que les premiers empires humains Néthérils, Raumathar, Narfell et autres furent bâtis sur des secrets magiques empruntés ou volés aux elfes. Le fait que ces empires humains soient constamment corrompus par une magie maléfique ne fait rien pour rassurer les elfes. Les nains, en particulier les nains d'écus du Nord de Féérune, respectent les humains pour les redoutables guerriers qu'ils sont mais craignent que leur propore place ne se réduise à une peau de chagrin dans un monde dominé par l'humanité.


Nains

 

       Bien avant que l'homme n'arrive à Féérune, les nains régnaient sur d'immenses royaumes situés sous collines et montagnes. Les deux plus importantes espèces de nains sont les nains d'écus du Nord de Féérune et les nains d'or du sud lointain. Les nains gris, ou Duergars, constituent une espèce d'Ombre-Terre, moins courante que leurs cousins de la surface. Bien qu'une poignée d'exilés bravent cette règlent, les nains gris sont généralement maléfiques.

Nains d'écu

       Les couloirs sculptés et les salles résonnant des royaumes nains sont dispersés dans l'Ombre-Terre, tels des colliers de pierres semi-précieuses oubliés. Contrairement aux empires humains antiques, les nains se méfient de la magie, aussi ne furent-ils jamais séduits par l'apogée de la folie magique qui annonça le déclin de Néthéril et d'Ismaskar. En fait, les nains durent prisonniers de guerres incessantes contre divers habitants d'Ombre-Terre et un par un leurs empires s'effondrèrent ne laissant que quelques survivants disséminés un peu partout dans les montagnes.
       Les clans qui survécurent à ces batailles constituent les nains d'écu. Durant de nombreuses générations humaines, ils se séparèrent petit à petit en deux groupes : les cachés et les nomades. Mais depuis la Bénédiction du Tonnerre, les cachés ont évolués et on peut imaginer que dans quelques dizaines d'années il n'y aura plus de différences entre ces deux groupes.

Nains d'or

       Contrairement aux nains d'écu, les nains d'or conservent leur vaste royaume de la Grande Faille et ne connurent pas de déclin suite aux guerres. Ils pratiquaient un peu la magie, mais n'eurent jamais le travers qui provoqua la chute des nations humaines. Depuis la Malédiction du Tonnerre., de nombreux jeunes nains d'or ont quitté la Grande Faille et explorent le reste des Royaumes.

Nains gris

       Il y a de cela fort longtemps, les flagelleurs mentaux conquirent les forteresses du clan duergar. Après des génération d'asservissement et de cruelles expériences menées par les illithids, les duergars se soulevèrent contre leurs maîtres et recouvrirent leur liberté. Ils constituèrent alors une nouvelle espèce de nains disposant de pouvoirs mentaux limités.
       Les nains gris représentent une race maléfique mais ont gardé leur compétences en artisanat. Ils se sont installés en Ombre-Terre et vendent aux races en guerre de cette partie des royaumes les armes et armures qu'ils forgent.


Elfes

 

       Féérune abrite six grandes espèces d'elfes, qui d'après les sages, arrivèrent sur ce plan il y a de cela bien longtemps grâce à leur dieux. Les elfes de lune, les elfes dorés, et les elfes des bois prêtent plus ou moins allégeance aux traditions et à l'autorité exercée par la Cour Elfique, aujourd'hui située à Eternelle-Rencontre, et à la reine Amlaruil (pour en savoir plus, lisez "Eternelle-Rencontre, le berceau des elfes"). La plupart des drows considèrent les autres elfes comme de méprisables ennemis. De leur côté, les elfes sauvages ne tiennent aucun compte des décrets des elfes civilisés d'Eternelle-Rencontre. Les elfes des mers constituent un peuple aquatique qui se mêle rarement des affaires de leurs cousins de la surface. Les elfes s'appellent les Tel-quessir ("Le peuple"), chaque espèce ayant une variante la décrivant.


Elfes de lune

 

       Les elfes de lune sont les elfes les plus courants de Féérune. Egalement appelés elfes d'argent, ils ont la peau blanche (parfois teintée de bleu) et les cheveux blanc argentés, noir, ou bleus. Leurs yeux sont bleus et verts mouchetés de tâches dorées. Ce sont les elfes les plus tolérants envers l'humanité et la plupart des demis-elfes descendent d'elfes de lune.


Drows

 

       Descendants des elfes à la peau noire connus sous le noms d'illythiiri, les drows durent maudits et contraints par les dieux elfes bons d'adopter leur apparence actuelle en châtiment pour avoir emprunté la voie maléfique et corruptrice de la déesse Lolth. La plupart des drows arpentant la surface sont mauvais, mais quelques rénégats adoptent une attitude neutre, notamment le célèbre Drizzt Do'Urden.

Elfes des bois

       Les elfes des bois sont sollitaires, mais moins que les plus farouches elfes sauvages. Aussi appelés elfes de cuivre, ils ont la peau cuivrée et des jeux marrons, verts ou noisette. Leurs cheveux sont généralement bruns ou noirs, mais parfois blonds ou rouge cuivré.

Elfes du soleil

       Comme la plupart vivent à Eternelle-Rencontre, là où seuls les elfes peuvent se rendre, les elfes du soleil sont plus rares que les elfes de lune à Féérune. Ce sont les elfes les plus civilisés et altiers, qui préfèrent vivre à l'écart des humains et des autres races.

Elfes sauvages

       On aperçoit rarement les elfes sauvages, surtout parce qu'ils vivent au coeur de forêts denses et qu'ils disposent de formidables capacités de dissimulation.

Demi-elfes

       Les demi-elfes de Féérune sont différents en fonction de leur ascendance elfique. Les demi-elfes drows ont la peau mate, et les yeux de couleur humaine. Ils voient dans le noir mais ne possèdent aucun des autres pouvoirs magiques des drows. Les demi-elfes de lune ont la peau pâle et des nuances de bleu autour des oreilles et du menton. Les demi-elfes de mers affichent affichent une couleur de peau mélangeant celle des deux parents, mais ne possèdent pas la faculté de respirer sous l'eau. Les demi-elfes du soleil ont une peau de couleur bronzé, alors que les demi-elfes sauvages ont la peau brun clair. Enfin, les demi-elfes des bois ont une peau cuivrée teintée de vert.

Demi-Orques

       Même dans les contrées tolérantes de Féérune, la vie d'un demi-orque n'est pas toujours facile. Certains humains tolèrent les demi-orques et ne rendent pas leur existence plus difficile que celle des autres habitants de la région. Par contre, certaines communautés méprisent les demi-orques et les persécutent, rendant leur vie aux côtés des orque relativement agréable en comparaison.

Halfelins

       Trois grandes espèces d'halfelins vivent à Féérune : les halfelins pieds-légers, les rares halfelins sagespectres et les halfelins vaillants de Luiren, dans le sud. Ce sont des créatures de petite taille qui, à l'instar des gnomes des roches, vivent au sein du Grand Peuple, sur les terres humaines. Ils sont plein de ressources et rapides, parfaitement à l'aise dans les agglomérations humaines comme dans leurs propres communautés. Les plus courants sont les pieds-légers, mais il existe aussi les sagespectres, sauvages et quasi barbares qui quittent rarement leurs forêts profondes, et les halfelins vaillants qui sont très travailleurs.

Gnomes

       Les érudits de Château-Suif parlent des gnomes comme du Peuple Oublié. En effet, ils ont toujours échappé aux grandes guerres et tragédies ayant coloré l'histoire des autres races de Féérune. S'ils ont été des esclaves, de par le passé, des nations comme Néthéril et Calimshan, ils n'ont jamais été des conquérants. Dans leur ensemble, ils ont toujours vécu dans les forêts et collines reculées, à l'abri des humains, des elfes, et des nains. Mais tout cela a changé et depuis quelques temps, de plus en plus de jeunes gnomes partent de chez eux pour entreprendre une carrière d'aventurier ou de voyageur.
       Quel que soit leur âge, les gnomes ont toujours le visage creusé d'un multitudes de rides, comme s'ils avaient passé des siècles entiers à sourire ou à faire des grimaces. Ils sont petits et moins massifs que les nains, dont on pense qu'ils pourraient être de lointains cousins.
       Lorsque Gond, le dieu des inventions, apparut sur Toril sous la forme d'un gnome, beaucoup parmi ce peuple pensèrent qu'il s'agissait d'un signe montrant que cette race devait concevoir un nouveau mode de vie. Ces partisans de Gond se regroupent en petites communautés. Ils s'engagent généralement comme apprentis de forgerons, d'artisans ou de magiciens, et semblent impatients d'en apprendre autant que possible sur le monde qui les entoure. Ce qu'ils feront de tout ce savoir reste à déterminer, mais si l'on en croit la légendaire sagesse de leur race, les humains n'ont pas grand chose à craindre d'eux.

Les petites-gens

       Les petites-gens constituent la plus petite des races majeures des Royaumes Oubliés, mais aussi - d'après ce qu'on peut observer dans leurs communautés sises à l'extérieur des villes - la plus nombreuse (et la plus prolifique). Ils ont l'apparence de gamins des rues, plus sages que ne le laisse supposer leur aspect extérieur. Ils sont recouverts d'une légère fourrure sur presque tout le corps.
       Les petites-gens ont une devise : "Il y a d'abord eut les dragons, puis les nains, puis les elfes, puis les humains. Maintenant, c'est notre tour !". Ils pensent que les évènements doivent systématiquement leur profiter, et que tout devrait leur être servi sur un plateau, d'où leur attitude. Sans être mauvais, les petites-gens ont une légère tendance à la cleptomanie, si bien que de nombreuses guildes de voleurs humains comptent dans leurs rangs un maître voleur de ce peuple, qui peut se glisser dans les ouvertures qu'aucun humain ne pourrait franchir.

Les gobinoïdes

       Ces races comprennent toutes les créatures telles que les kobolds, les gobelins, les orques, et les hobegobelins. Certains sages étendent cette définitions aux ogres, aux gobelours, aux trolls et aux demi-orques. Quoi qu'il en soit, ce terme générique rassemble de vastes groupes de créatures intelligentes et non civilisées, qui attaquent tout ce qui bouge, effectuent des raids et des pillages si elles en ont l'occasion, ou des vols discrets dans le cas contraire. Il n'y a jamais eut de grande nation gobelinoïde ou d'empire orque, bien que toutes ces races aient servi d'esclaves, de valets et de chair à canon à de puissants individus.

Kobold

       De petite taille, les kobolds sont une race humanoïde sadique, lâche et combattent les autres races humanoïdes ou les humains pour conquérir des territoirs et gagner leur nourriture. Ils mesurent à peine trois pieds de haut et sont couverts d'écailles qui vont du brun rouille foncé au noir orangé. Ils sentent le chien mouillé et l'eau stagnante. Au premier abord, peu de gens les prennent au sérieux car ils portent plus volontiers des vêtements en lambeaux, sont affublés de queues de rat et parlent un langage qui résonne comme des jappements de chiens. Pourtant cette erreur est souvent fatale car leur petite taille et leur relative faiblesse sont largement compensées par une férocité et une ténacité extrêmes.

Gnoll

       Les gnolls sont des créatures diaboliques qui ressemblent à de grandes hyènes et qui vivent en meutes errantes. Alors que leur corps a globalement une forme humaine, bien que de taille bien supérieure à la normale, chaque détail correspond à la morphologie d'une hyène. Leur peau est d'un gris verdâtre et devient plus sombre autour du museau et ils ont une crinière aux poils courts qui vont du gris roux au jaune pâle.

Ogre

       Les Ogres sont de gigantesques humanoïdes, laids et avides. Ils vivent de pillages et de rapines. Méchants et coléreux, ces monstres sont souvent employés comme mercenaires par des tribus orques, des prêtres diaboliques ou des gnolls. Un ogre adulte mesure entre 9 et 10 pieds et son poids est de 300 à 350 livres. Leur peau est généralement d'un jaune cendreux ou d'un brun mat, mais ils peuvent occasionnellement être d'un violent blafard. Ils sont couverts de verrues, de différentes couleurs mais qui forment des tâches sombres sur leur peau. Ces goblinoïdes dont la durée de vie peut aller dans les 90 ans ont une redoutable force. On dit que certains d'entre eux particulièrement évolués sont également capables de lancer des sorts.

Troll

       Les trolls sont d'horribles carnivores qui sont réputés pour être très durs à tuer. Ils se régénèrent et la plupart ne peuvent être tués que par le feu ou l'acide. Quand un troll tombe à terre il est important de le brûler ou de répandre de l'acide sur son corps avant qu'il ne se relève et ne reprenne le combat.

Les créatures d'Ombre-Terre

       Les ténèbres d'Ombre-Terre recèlent bien des surprises. Si vous osez aller y faire un tour, voici un rapide échantillon de ce que vous pourrez rencontrer, sans compter les Drows et les Duergars (voir plus haut).

Tyrannoeil

       Une sphère qui flotte avec un oeil au centre, une énorme gueule et plein de petits yeux autour, telle est la description d'un tyrannoeil, ou spectateur. Cette créatures semble tout droit sortie des pires cauchemars. Ses pédoncules oculaires peuvent lancer des rayons d'énergie capables d'immobiliser ou de détruire ses adversaires. En un clin d'oeil, l'orbe central peut dissiper tous les effets magiques d'un aventurier, le rendant plus vulnérable.


Illithids

       Egalement appelés flagelleurs mentaux, les Illithids dévoreurs de cerveaux sont des créatures hideuses issues des tréfonds de la terre. Elles sont faibles de corps, mais puissantes par l'esprit. Leurs attaques psioniques sans égal peuvent paralyser un adversaire, donnant au flagelleur assez de temps pour enrouler ses tentacules autour de la tête de la victime et en avaler le cerveau. La plupart de héros n'y survivent pas. Les flagelleurs mentaux sont également capable de créer des illusions réalistes assez difficiles à ignorer.

Drider

       Ces sont des créatures assoiffées de sang qui rôdent dans les profondeurs de la terre, à la recherche de proies au sang chaud de toutes sortes. Tous les drows doivent passer un test particulier imposé par leur déesse Llolth. Ceux qui ratent sont condamnés à vivre en tant que créature mi-araignée, mi-drow. Les drows et les driders se haïssent farouchement.

Les mort-vivants

       Nombreux sont les êtres malfaisants qui jouent avec la vie et la mort sur Toril. Du coup, de nombreuses créatures mort-vivantes errent à travers les Royaumes, souvent cachés dans des cryptes, et attaquent tout ce qui bouge, sans réfléchir. Les morts vivants sont des monstres mus par une force magique. Ils sont des gardiens ou des combattants créés par de puissants magiciens ou des prêtres.

Prenez garde à toutes les bêtes mort-vivantes. Si les contingents les plus nombreux de mort-vivants se composent de goules, de blêmes et de squelettes, les Royaumes sont également hantés de cadavres animés, de squelettes combattants, et même de loups ressuscités, appelés loups effryants. Les mort-vivants les plus puissants, à l'instar des loups vampiriques, ne craignent pas les armes classiques, et seule la magie est susceptible de les vaincre et de les renvoyer définitivement dans les monde des ombres !

Elminster

Dragon

       Considérés comme des individus, les dragons sont les plus dangereuses créatures des Royaumes Oubliés. Un dragon peut anéantir une cité entière s'il est en proie à une colère noire, ou décimer pour plaisanter tout un groupe d'aventuriers. La taille et la puissance de ces créatures est très variable, mais ce sont généralement d'énormes reptiles ailés qui peuvent cracher du feu, du froid, ou de l'acide.
       Il existe deux grands types de dragons. Les dragons chromatiques arborent des écailles semblables à une armure émaillée - rouge, verte, blanche, noire ou bleue. Ce sont des créatures maléfiques qui se consacrent uniquement à se nourrir, s'enrichir, et faire souffrir les autres. Les dragons métalliques ont des écailles pareilles à des pièces de monnaie, couleur or, argent, cuivre, bronze, ou arain. Ils semblent plus disposés à discuter avec les humains qu'à les dévorer séance tenante mais s'ils sont menacés, ils le le feront sans le moindre remord. Cette liste n'est pas exhaustive, et certains sages prétendent qu'il existent des dragons jaunes, bruns, pourpres, pareil à des gemmes ou couleur acier.
       Les dragons étaient autrefois les dirigeants de Féérune, entre la Mer Intérieure et la Côte des Epées. Et bien qu'ils ne soient plus guère nombreux maintenant, leur pouvoir individuel reste très grand. A l'arrivée des humains et des elfes, les dragons ont battu en retraite vers le nord. Aujourd'hui, et bien que ce soit rare, il arrive qu'un vieux dragon descende de son repaire ou se réveille d'un sommeil de plusieurs dizaines d'années dans un val oublié, et terrorise tous ceux qu'il rencontre.
       Plus rare encore est l'un des évènements les plus apocalyptiques des Royaumes : le Vol des Dragons. Parfois, des multitudes de dragons chromatiques de tous âges descendent du nord pour semer la destruction sur leur passage. Le dernier vol de ce genre date de l'Année du Ver (1365 CV) : des dragons de toutes les formes et de toutes les tailles étaient venus depuis les terres au-delà de Thar, jusque dans la région de la Mer de Lune, des Vaux et du Cormyr. Ils causèrent d'immenses dégâts, réduisant pratiquement Phlan en ruines, endommageant Château-Zenthil et la Citadelle du COrbeau et provoquant la mort de Sylune  le Sorcière de Valombre.
       Les dragons sont intelligents, sages, puissants, et dangereux. La plupart d'entre eux possèdent des capacités magiques en plus de leurs autres attaques. Ils régnaient autrefois sur cette terre, et ce n'est que grâce à leurs actions déterminées et leur nombre sans cesse croissant que les autres races ont réussi à les repousser vers le nord. Il ne faut pas les traiter à la légère.

Meduse

       Les méduses sont des créatures abominables et répugnantes qui transforment les êtes vivants en pierre grâce à leur regard. Elles apprécient les objets d'art, les bijoux précieux et la richesse. Il est impossible de reconnaître une méduse d'un humain normal à plus de 10 mètres. Une fois qu'elle est bien  visible, sa véritable nature transparaît. Son affreux visage est couronné non pas de cheveux, mais de serpents ondulant et sifflant et ses yeux brillent d'un rouge profond. En revanche, son corps est parfaitement proportionné et incroyablement attirant, malgré ses écailles et sa couleur terre.
       Les méduses vivent sous presque tous les climats. Certains ont élu domicile dans les grands villes et opèrent dans les milieux criminels pour obtenir ce qu'elles veulent.

Ce site n'est pas officiel. D&D/Dungeons and Dragons, Royaumes Oubliés/Forgotten Realms et DragonLance sont des marques déposées de WOTC inc.
Les images telles que les couvertures de romans où les illustrations de personnages et organisations appartiennent à WOTC, Milady et Fleuve Noir.
Les titres de jeux-videos ou captures d'écrans appartiennent aux développeurs respectifs de ces jeux.
Le reste est © Morcar/Le monde de Toril